La RDC valide son document de la politique et stratégies industrielles qui veut accroître le nombre d’entreprises sectorielles de 525 à plus de 1000 d’ici 2023

Photo ACTUALITE.CD.
PAR Deskeco - 29 fév 2020, Dans Entreprises

La République démocratique du Congo entend accroître le nombre de ses entreprises industrielles de 525 à plus de 1000 d’ici 2023. C’est l’une des missions fixées par le document de la politique et stratégies industrielles validé à l’issue de l’atelier national de trois jours organisé par le ministère de l’industrie, clôturé ce samedi 29 février à Kinshasa.

Julien Paluku Kahongya, ministre de l’industrie va présenter ce document au prochain conseil des ministres pour son adoption, selon la procédure en la matière. Le document comprend le contexte d’élaboration et le diagnostic du secteur de l’industrie, la politique et les stratégies industrielles exprimées en termes de vision, d’orientation et d’objectifs globaux à réaliser.

Ainsi donc, d’ici 2023, grâce à ce nouvel outil, le pays devra « accroître le nombre d’entreprises industrielles de 525 à plus de 1000 ; créer au moins 1 million d’emplois deçà plus particulièrement ceux des jeunes et des femmes ; accroître la contribution de l’industrie manufacturière aux produits intérieurs bruts à hauteur de 28% contre 19,7% en 2017, former 80% des agents et cadres du ministère et leur doter des moyens susceptibles d’améliorer leurs rendements », a expliqué le ministre de l’industrie.

A l’instar d’autres pays de la région, la RDC peut désormais bien négocier en matière d’investissements industriels. Le pays veut aussi, d’ici 2023, « conquérir au moins 60% de la part du marché local et atteindre au moins 15% du marché régional pour les exportations. »

Pour matérialiser les objectifs assignés, le rapport de l’atelier national recommande entre autres, l’application des textes légaux et réglementaires du secteur, la réhabilitation des microcentrales, des routes, ports à travers le pays. Des instances de suivi et évaluation de l’applicabilité des recommandations sont également mises en place tant au niveau national que provincial.

Ivan Kasongo

 

 
 

Articles similaires