RDC : le Japon fait un don d’une locomotive à la SCTP

don du Japon
PAR Deskeco - 14 fév 2020, Dans Actualités

L’ambassadeur du Japon en République Démocratique du Congo, Hiroshi Karube, a remis, le jeudi 13 février à la Gare centrale de Kinshasa, une locomotive diesel hydraulique 311, au titre de don, à la Société Commerciale des Transports et Ports (SCTP), rapporte un communiqué de l’Ambassade du Japon.

En présence du ministre des Transports et Voies de communication, Didier MAZENGU MUKANZU, le diplomate japonais a dit espérer vivement que « ce don contribuera efficacement à améliorer la circulation des personnes et de leurs biens afin d’accélérer la croissance économique » de la RDC. 

« Je suis très honoré de prendre part aujourd’hui à cette cérémonie de remise officielle d’une locomotive diesel à la Société Commerciale des Transports et Ports, SCTP en sigle. Cette locomotive diesel cent pour cent japonais, d’une valeur de 500 millions de yens soit environ 4,5 millions de dollars américains, est un don non-remboursable du Japon. Ce don est une réponse du gouvernement japonais à la forte demande du gouvernement congolais dans le cadre de la coopération au développement entre nos deux pays afin d’améliorer les conditions de transport à travers la SCTP », déclaré en substance l’ambassadeur du Japon lors de son allocution.

Cette locomotive devrait pallier, un tant soit peu, au déficit criant d’engins de transport que rencontre depuis quelques années la SCPT. En effet, l’un des défis, pour le gouvernement congolais est de faire face aux multiples problèmes de circulation des personnes et de leurs biens. Et, le transport par chemin de fer constitue l’une des réponses à ce défi, estime l’ambassadeur nippon.

« Il s’agit du tout premier projet dans le secteur ferroviaire dans la longue histoire de la coopération entre La République Démocratique du Congo et le Japon. Et dans le cadre de sa coopération au développement, la philosophie japonaise se résume en deux termes à savoir : « le partenariat » et « l’appropriation ». Cette philosophie veut que la coopération japonaise ne se limite pas qu’à « donner un outil » mais à « accompagner » nos partenaires dans la pérennisation des dons. A cet effet, nous allons continuer à suivre ce projet dans le cadre de la coopération technique à travers l’Agence Japonaise de Coopération Internationale, JICA, pour notamment former les agents de la SCTP à la gestion et à la maintenance de cette locomotive », a ajouté Hiroshi Karube.

Amédée Mwarabu

 

.

 

 
 

Articles similaires