"Le budget 2020 n'est pas à la taille de la RDC mais c'est un début de mobilisation" (Célestin Musao, Rapporteur Ass. Nat)

Célestin Musao
PAR Deskeco - 20 déc 2019, Dans Actualités

Face à la presse le jeudi 19 décembre 2019 dans l’après-midi, le rapporteur de l'Assemblée nationale, M. Célestin Musao Kalombo, a dressé un bilan positif de la première année de la troisième législature de la troisième République. Il a indiqué que le bureau définitif que dirige Mme Jeanine Mabunda est fonctionnel depuis le 24 avril 2019. Ce bureau est depuis cette date complètement plongé dans sa mission constitutionnelle.

En ce qui est de la dernière session qui vient de prendre fin, le rapporteur a parlé d'une moisson abondante dans la mesure où les députés ont examiné et voté plusieurs autres lois en dehors du budget 2020, matière essentielle de la session de septembre. 

Il a notamment cité l’adoption de différentes lois « qui ont consisté pour les députés nationaux, à les examiner pour permettre leur transmission au Gouvernement, en ce qui concerne les micros projets, les valeurs agricoles, l’accompagnement des jeunes qui se sont lancés autrefois dans des activités minières. Toutes ces lois n’étaient pas prévues mais nous les avons aussi examinées, adoptées et elles ont été transmises au Gouvernement ».

Quant aux activités de la votation du budget, de la loi de finances de l’exercice 2020, il a indiqué que cet exercice a été précédé par d’autres activités. Notamment, l’audition du rapport de la Cour des comptes qui a été aussi adopté. 

Il y a aussi le projet de loi portant reddition des comptes de l’exercice 2018, a-t-il fait remarquer. L’Assemblée nationale l’a aussi examiné, l’a adopté et a fait des recommandations sans ambages, a-t-il souligné. Et viendra finalement, signale-t-il, l’adoption de la loi de finances de l’exercice 2020 « qui répond au projet soumis par le Gouvernement, qui souhaitait avoir un budget à la taille de la République ». 

« Je ne voudrais pas vous dire ici que le budget 2020 est conforme à la taille de la République démocratique du Congo, mais seulement que c’est un début qui doit aller dans le sens de la mobilisation des ressources pour que ce budget soit effectivement appliqué », a-t-il déclaré.

Mabunda accueille un nouveau partenaire dans le domaine bancaire 

Signalons par ailleurs qu’au cours de la même journée de jeudi 19 décembre 2019, la Présidente de l’Assemblée nationale Jeanine Mabunda a conféré dans son bureau de travail avec la délégation de Africa finance corporation, conduite par son vice-président supérieur, le docteur Iri Urua. Partenaire de la RDC depuis quelques années, Africa finance corporation voudrait également investir dans le domaine bancaire. 

Elle a sollicité l'accompagnement de la présidente de l'Assemblée nationale auprès du Gouvernement de la République pour une suite favorable. Déjà plus de 100 millions de dollars ont été investis dans la relance de la cimenterie de Lukula, a-t-on appris du service de communication de l’Assemblée nationale.

Lepetit Baende

 

 
 

Articles similaires