Haut-Katanga : La société civile accuse la police de favoriser la fraude douanière à Kasumbalesa

Ph/actualite.cd
PAR Deskeco - 30 oct 2019, Dans Corruption

La cadre de concertation de la société civile du Haut-Katanga dénonce les opérations douanières frauduleuses orchestrées par la police nationale congolaise au poste frontalier de Kasumbalesa entre la RDC et la Zambie.

Dans un communiqué mardi 29 octobre, la société civile explique qu’en lieu et place d’assurer la sécurité de la population et de ses biens, la police s’occupe d’escorter nuitamment des poids lourds sous douanes en vue d’échapper aux taxes.

« Le gouverneur Jacques Kyabula Katwe avait doté le sous commissariat de la ville de Kasumbalesa d'un charroi automobile pour veiller au maintien de l'ordre public et à la sécurisation des personnes et de leurs biens. Sur terrain, ces jeeps de la police nationale congolaise restent cantonnées, pendant les heures du soir, à l'espace bilanga, espace tampon entre la RDC et la Zambie où ces jeeps alimentent et escortent nuitamment le trafic des véhicules importés, ceux surchargés frauduleusement pour échapper au contrôle des services douaniers vers la sortie de la ville », précise la société civile du Haut-Katanga.

Elle propose aux autorités provinciales d’assurer le contrôle et le suivi des véhicules affectés à la police pour la sécurisation de la population.

« La thématique gouvernance sécuritaire de la société civile plaide auprès du gouverneur du Haut-Katanga, en sa qualité du président du conseil de sécurité, de mettre en place le mécanisme intégrant toutes les parties prenantes à la gouvernance sécuritaire pour le suivi et le contrôle de l'utilisation et affectation de tous les charrois automobiles à la disposition de la police », poursuit le communiqué.

Kasumbalesa, troisième ville du Haut-Katanga fait face depuis quelques mois aux cas récurrents d'insécurité. C'est dans ce cadre que le gouvernement provincial avait offert un nombre important de véhicules à la police de cette partie frontière du pays pour renforcer sa présence sur le terrain à travers des patrouilles motorisées.

José Mukendi

Articles similaires