RDC/YALI : Mike Hammer procède à la remise des certificats à 16 jeunes congolais participants à la bourse Mandela Washington Fellowship

Mike Hammer
Mike Hammer, l'ambassadeur américain en RDC et les boursiers du programme Mandela Washington Fellowship. Ph. DESKECO.
PAR Deskeco - 10 nov 2021 08:34, Dans Actualités

L'ambassadeur des États-Unis en RDC, Mike Hammer, a procédé, ce mardi 09 novembre, à la remise des certificats aux participants à la bourse Mandela Washington Fellowship (MWF), programme phare de la Young African Leaders Initiative(YALI). C'était au cours d'une cérémonie organisée à sa résidence située à Kinshasa.

Cette année, 16 boursiers congolais ont pris part à ce programme dont plusieurs venant du Nord-Kivu, Sud-Kivu et de Lubumbashi.

Dans son speech, Mike Hammer a évoqué la possibilité de la création d'un réseau entre la jeunesse congolaise bénéficiaire de cette formation et les institutions américaines.

"Il s'agit d'une initiative que nous avons lancé en 2014 qui encadre le leadership de la jeunesse  du continent africain. Nous l'avons organisé cette fois-ci en visio-conférence pour des raisons liées à la pandémie de Coronavirus. Il y aura des opportunités pour eux de se connecter avec les institutions américaines, à travers notre ambassade afin de discuter sur les vrais besoins du peuple congolais dans leurs communautés. C'est très important d'encourager la jeunesse qui représente l'avenir du pays et du monde. Ce programme promeut également les intérêts communs qu'entretiennent la RDC et les USA. J'espère qu'à travers ce programme les efforts de la jeunesse seront soutenus. La prochaine édition aura lieu en 2022", explique le diplomate américain.

Par ailleurs, les bénéficiaires de Mandela Washington Fellowship se disent satisfaits de la qualité des matières dispensées par les universités américaines. Ils promettent de mettre le savoir acquis au service de la RDC. Le cas de Jireh Bookwa Boloy, entrepreneur social et coordonnateur du Centre d'actions des jeunes. 

Yali

"J'ai participé au programme Mandela Washington F. dans la catégorie de leadership en gestion publique. J'ai été affecté à l'université de Californie. Nous avons eu une formation intense qui nécessitait beaucoup d'échanges et un programme de mentorat. Ça été pour moi un plaisir de partager mon expérience avec la famille américaine. J'ai fait un bon résultat. Je compte implémenter ce savoir dans ma structure des jeunes que je coordonne. J'organise des sessions de brainstorming pour partager sur les différentes thématiques de notre communauté. Lorsqu'il s'agit de prendre des décisions, la jeunesse doit participer pour donner son avis", a-t-il dit.

En outre, Lydie Mukasekuru Mungala, militante des droits de l'homme et boursière de MWF, salue cette initiative du gouvernement américain.

Yali 2

"J'ai été sélectionnée à partir de Lubumbashi, comme la seule fille représentant la province du Haut-Katanga sur un effectif de deux personnes. J'étais placée dans l'université de Minnesota. Nous remercions le gouvernement américain de nous avoir aidé à bénéficier de cette formation. J'ai appris plusieurs choses sur le leadership et Networking. Ça m'a ouvert plus de portes au point de tisser des partenariats avec plusieurs pays africains. J'ai également appris plusieurs notions sur les droits de l'homme qui est mon domaine d'expertise", a-t-elle déclaré.

Notons que l’Initiative pour les Jeunes Leaders Africains (YALI) a été prise par Barack Obama, ancien Président des États-Unis pour appuyer les jeunes leaders africains dans leur volonté de prendre en charge la transformation socio- économique de l’Afrique par le renforcement de la paix et de la sécurité à travers le continent. YALI est constituée de 2 composantes majeures, appelées : Le "Mandela Washington Fellowship" (MWF), qui met à disposition un accès virtuel aux ressources et opportunités de réseau pour les jeunes leaders africains et finalement les Centres Régionaux de Leadership.

Jordan MAYENIKINI

 
 

Articles similaires