RDC : "sur les marchés, il n'y a pas un seul carton de jus Cérès faisant partie du lot déclaré impropre à la consommation", précise la société importatrice de cette marque

Cérès
Ph. Droits tiers
PAR Deskeco - 03 nov 2021 06:14, Dans Actualités

Le coordonnateur de l'IMEXCO, société importatrice des produits jus de la marque CERES en RDC, Jaurès Ndjeke Gatungo, précise à ACTUALITE.CD qu'aucun carton de jus Cérès de pomme faisant partie du lot déclaré impropre à la consommation ne se trouve sur les marchés. Ses précisions font suite au communiqué du ministre du Commerce extérieur, Jean-Lucien Busa, interdisant toute importation, commercialisation et consommation des produits Jus de pomme de la marque CERES, conditionnés entre le 14 et le 30 juin 2021.

Le coordonnateur de l'IMEXCO indique que 3 300 cartons de jus Cérès de pomme déclarés impropres à la consommation ont été détruits au Centre d’Enfouissement Technique de Mpasa, dans la périphérie de Kinshasa, depuis le 13 octobre.

"D'ailleurs, le ministre a réagi en retard. On avait déjà détruit le 23 octobre 3 300 cartons de jus de pomme déclarés impropres à la consommation. Je confirme que sur les marchés de Kinshasa, il n'y a pas un seul carton de jus Cérès faisant partie du lot déclaré impropre à la consommation", a-t-il dit à ACTUALITE.CD.

Il appelle la population au calme, car, dit-il, les précautions ont été prises bien-avant par la firme Pionner Foods, fabricatrice du jus Cérès.

"Que la population soit calme. Pionner Foods, qui fabrique la marque Cérès en Afrique du Sud est une firme internationalement reconnue. Elle fournit dans plusieurs pays africains la marque Cérès. C'est cette firme qui a alerté la COMESA. Tous les jus Cérès sont consommables sans avoir peur de quoi que ce soit".

En outre, Jaurès Ndjeke Gatungo déplore les codes bars évoqués par le ministre Jean-Lucien Bussa dans son communiqué. 

"Nous déplorons le fait que le ministre du Commerce extérieur a fait référence aux codes bars. Ces codes ne sont que les identifiants d'un produit. Tous les jus portent les codes bars mais la précision qui est venue du fabricant est que du 14 au 30 juin, les jus Cérès fabriqués avaient un petit dépassement de la patuline. Les codes bars ne signifient pas que tous les jus sont "impropres" à la consommation", dit-il.

Notons que selon la note de la COMESA (Commission de la concurrence du Marché Commun pour l’Afrique Orientale et Australe), seuls les jus de pomme de la marque Cérès conditionné entre le 14 juin au 30 juin sont déclarés impropres à la consommation. Les restes sont consommables.

Jordan MAYENIKINI

 
 

Articles similaires