La RDC et la RCA lèvent l'équivoque au sujet de l'approvisionnement en produits pétroliers

Photo d'illustration
Photo d'illustration
PAR Deskeco - 20 oct 2021 08:07, Dans Actualités

Le ministre des Hydrocarbures, Didier Budimbu a échangé, lundi à Kinshasa, avec son homologue centrafricain en charge de Développement, énergie et ressources hydrauliques, Arthur Bertrand Piri qu’accompagnaient des experts de son pays, sur les différents points de blocage d’approvisionnements de son pays en produits pétroliers par la République Démocratique du Congo, a appris DESKECO dudit ministère.

Les deux parties ont examiné cette question dont l’importance n’est pas à démontrer, avant d’explorer des pistes de solution durable dans l’intérêt de ces deux pays voisins.

Le ministre centrafricain a laissé entendre que la RDC s’avère un partenaire privilégié de la RCA et demeure ainsi le premier fournisseur des produits pétroliers évaluées à 80% dont 30% à 40% contribuent  comme  recettes au budget de ce pays voisin.

Les deux personnalités ont échangé sur quatre questions, à savoir la multitude des taxes des produits pétroliers en transit  lors de l’exportation, ensuite du marquages des produits provenant de la RDC (80%) et d’autres pays comme le Cameroun et le Tchad (pour 20%)qui ne sont nullement identiques.

Un autre aspect du problème demeure le temps  réalisé par les barges  dans la rotation entre Kinshasa et Bangui qui est réduit à 45 jours, ajoutant qu’au-delà de cette échéance, une  taxe  est  exigée, alors que par le passé l’entreprise SEP-Congo  accordait un délai  de 120 jours avant un examen minutieux en  vue  de l’amélioration du problème   de navigation des barges en proie à multiples tracasseries.

Le ministre Didier Budimbu a, pour sa part, estimé que la séance de travail entre experts et techniciens a permis aux deux pays de converger vers les possibilités d’approvisionnement sans faille au profit des centrafricains.

Les conclusions de cette séance de travail devraient faire l’objet d’un protocole d’accord de coopération signé en bonne et due forme, en vue d’en donner un caractère officiel dans l’optique d’approfondir les relations bilatérales entre la République Démocratique du Congo et la République Centrafricaine.

Du côté de la RDC, rappelons que récemment le ministre des Finances Nicolas Kazadi a ordonné expressément au Directeur général de la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA) de suspendre tous les responsables douaniers du Haut-Katanga. 

On reproche à ces responsables douaniers, l'implication dans la fraude et la contrebande dans le secteur pétrolier. 

Jordan MAYENIKINI

 

 
 

Articles similaires