RDC: Ivanhoe Mines signe un contrat de 10 ans avec la fonderie de China Nonferrous Mining Corp pour le traitement de concentré de cuivre

Convoi des camions
PAR Deskeco - 03 juin 2021 08:31, Dans Mines

Convoi de camions au départ de Kamoa-Kakula le 1er juin avec la première cargaison de concentré de cuivre, en route vers la fonderie de cuivre de Lualaba à environ 40 kilomètres. Photo/Ivanhoe Mines

Ivanhoe Mines a annoncé mercredi que sa coentreprise minière de cuivre en République démocratique du Congo, qui a commencé la production la semaine dernière, avait signé un accord de 10 ans pour traiter une partie de son concentré de cuivre dans une fonderie voisine.Image retirée.

Les autorités congolaises ont réitéré la semaine dernière une interdiction de longue date sur les exportations de concentré de cuivre, et ont déclaré que seules les sociétés minières bénéficiant de dérogations seraient autorisées à exporter du concentré.Image retirée.

L'interdiction est en place depuis 2013 pour encourager la transformation nationale.

La fonderie de Lualaba, détenue majoritairement par China Nonferrous Mining Corp Ltd (CNMC), traitera jusqu'à 150 000 tonnes métriques humides de concentré par an provenant de la mine Kamoa-Kakula qu'Ivanhoe développe avec Zijin Mining en échange d'une charge de traitement et d'un marché. 

La fonderie d'une capacité de 400 000 tonnes par an, située à environ 40 kilomètres (25 miles) de la mine par la route, produira des lingots de cuivre blister contenant environ 99 % de cuivre. La coentreprise Ivanhoe-Zijin, Kamoa Copper, les collectera ensuite dans une zone de stockage, a déclaré Ivanhoe dans un communiqué.

L'accord de traitement "représentera un peu moins de 40 % des volumes totaux de concentrés produits par la phase 1, en tirant le meilleur parti de la capacité de fusion disponible dans le pays", a déclaré la directrice financière de Kamoa Copper, Rochelle de Villiers, qui dirige le prélèvement de concentré et négociations commerciales.

La première livraison a été effectuée mardi, a-t-elle ajouté.

Ivanhoe s'attend à ce que Kamoa-Kakula soit la mine de cuivre majeure à la plus haute teneur au monde. La production a commencé plus tôt que prévu le 26 mai et Ivanhoe prévoit une production de 80 000 à 95 000 tonnes de cuivre en concentré cette année et une production annuelle maximale de plus de 800 000 tonnes après plusieurs phases d'expansion.

Dans un communiqué séparé, CNMC a déclaré que l'accord de péage permettrait aux deux parties de réaliser des synergies en amont et en aval, sans plus de précisions.

Kamoa Copper évalue également la construction d'un complexe de fusion qui produirait du cuivre blister et anode ainsi que de l'acide sulfurique comme sous-produit.

DESKECO avec MINING.COM

 
 

Articles similaires