RDC : le BIT lance sur le marché 20 formateurs outillés à former des entrepreneurs dans l’agriculture et l’agro-business suivant le programme GERME

Photo de famille du séminaire organisé par le BIT
PAR Deskeco - 03 mai 2021 07:47, Dans Actualités

Au bout de dix jours des travaux, soit du 22 avril au 1er mai 2021 au Centre d’accueil Caritas Congo, le Séminaire de Formation des Formateurs des Centres d'Incubation sélectionnés et validés par l’Unité de Coordination du Projet d’Entreprenariat des Jeunes dans l’Agriculture et l’Agro-Business « l'UCP-PEJAB » vient de larguer sur le marché 20 formateurs dont 6 femmes avec pour mission de former à leur tour des entrepreneurs qui seront sélectionnés dans le cadre du PEJAB.

C'est le Bureau Pays Kinshasa de l'Organisation Internationale du Travail (OIT) qui a organisé ce séminaire sur l'entrepreneuriat selon le programme mondial de formation en entrepreneuriat de l’OIT, Gérez mieux votre entreprise (GERME/SIYB International) dans ses modules agropastoraux : Trouvez votre idée d’entreprise (Trie) et Créez votre entreprise (Cree) avec l'appui financier de la Banque Africaine de Développement (BAD).

Le satisfecit est donc total après la tenue de cette session de formation tant au niveau du gouvernement Congolais à travers l’Unité de coordination du PEJAB que celui des experts du BIT (Bureau international du Travail).

« Au nom du BIT et du projet que je pilote, nous sommes très satisfaits par le fait que l’objectif était de réunir 20 formateurs. Les 20 formateurs sont formés à la méthodologie GERME. Il y a une autre étape, celle du coaching. Ça veut dire, les formateurs doivent organisés leur première session de formation sous la surveillance et le contrôle du consultant international et maitre formateur GERME certifié. C’est l’étape que nous attendons. Ceux-là qui vont la réaliser avec satisfaction devront être certifiés formateur en méthodologie GERME pour les produits TRIE et CREE agropastoral. Ainsi, ils peuvent commencer à organiser les formations des jeunes sans problème », a déclaré Frank Mayundo Muyumba, coordonnateur national AT-BIT au PEJAB, à la clôture de ce séminaire, précisant que la prochaine étape pourrait intervenir vers juin 2021.

Mme Marie Caroline Ifemo Basele, Experte en développement des entreprises au sein de l’Unité de coordination du PJAB, est d’avis aussi que les objectifs ont été atteints. « Dès le premier jour jusqu’à la clôture de la formation aujourd’hui, c’est un travail assidu que les jeunes formateurs des centres sélectionnés par le BIT pour accompagner les jeunes qui seront sélectionnés pour l’entreprenariat agricole et l’agro-business ont suivi une formation sur la méthodologie pour amener les jeunes à faire le choix de l’idée d’entreprise qu’ils doivent mettre en place et à procéder également au développement et à la gestion de leur entreprise. Ce, en produisant les estimations de leurs idées en termes des produits, des prix et des coûts jusqu’à produire un Business Plan bancable. Cet objectif a été ciblé et atteint à la grande satisfaction du panel des jury composés des experts et spécialistes en finances. »

De son côté, Ibrahima Diallo, Consultant international et Maitre Formateur Senior GERME/BIT, estime que le BIT ne sera satisfait que lorsque l’impact se fera constater sur le terrain par la création des entreprises agropastorales par des Congolais avec des emplois de qualité. « Nous, notre satisfaction au niveau du BIT ça sera lorsqu’on verra l’impact sur le terrain. Aujourd’hui, on est sûr qu’on a donné l’essentiel. On espère que les différents acteurs vont faire l’accompagnement nécessaire pour qu’il y ait plus d’impact. On sera satisfait lorsque les jeunes Congolais vont être accompagnés de façon qualitative par des formateurs et que cela débouche sur des entreprises et des emplois de qualité », a-t-il dit, donnant ses impressions sur ce processus de formation.

Le PEJAB a pour but de générer des connaissances qui serviront à créer plusieurs emplois, à travers des plateformes adéquates d’incubation pouvant former et accompagner les jeunes désireux d’entreprendre dans les domaines de l’agro-business. Le projet d’assistance technique au PEJAB s’insère dans le cadre du Projet National PEJAB et vise à améliorer l’offre de services non-financiers pour le développement de l’entreprise dans les centres d’incubation sélectionnés en RDC. Bien plus, ce Projet vise à promouvoir l’emploi des jeunes à travers l’amélioration qualitative et quantitative des formations qualifiantes et faciliter leur insertion dans la vie active. C'est dans cette perspective que le BIT apporte son assistance technique à ce projet.

L’assistance technique du BIT au PEJAB est structurée sur 3 axes essentiels : - la mise en place d'un modèle d'affaires dans le processus d'incubation, favorable à la création des MPE et/ou coopératives durables dans les secteurs agro-pastoraux porteurs de la RDC ; -l'amélioration de l'offre de services non financiers des centres d'incubation sélectionnés et validés, à travers l’adaptation et la dotation des outils des programmes des formations : GERME, Développement des coopératives et TREE ; -le renforcement des capacités des acteurs nationaux et des centres d’incubation sélectionnés et validés, pour mettre en œuvre des formations qualifiantes et adaptées aux besoins de l’économie.

Notons que l’assistance technique du BIT au PEJAB concerne 8 centres d'incubation, sélectionnés et validés, dont 3 à Kinshasa (Agro Ma Douce Fermière, CADIM, Caritas Développement Kinshasa) ; 3 au Haut Katanga (Amani Consulting and Services, INERA Kipopo et Centre Jacaranda/Salésiens de Don Bosco), 1 au Kongo central (BDA) et 1 dans le Haut Lomami (Centre Kamisamba).

 
 

Articles similaires