Kinshasa : Écoforleaders met sur le marché de l’emploi trois leaders de l’unité non corruptibles

Ecoforleaders
PAR Deskeco - 25 déc 2020 10:06, Dans Corruption

Trois étudiants ont défendu avec brio leurs mémoires de Master, chacun dans sa spécialité, à l’École supérieure de formation des leaders de l’unité (Écoforleaders). Chacun de ces récipiendaires porte désormais le titre honorifique d’ambassadeur de leadership de l’unité dans sa sphère d’activités.

L’École supérieure de formation des leaders de l’unité (Écoforleaders) a largué sur le marché de l’emploi trois leaders de l’unité non corruptibles après avoir défendu avec la mention Grande Distinction leurs mémoires devant un jury composé de professeurs de renom dont Isidore Ndaywel, Félicien Mpuku.

Désormais ambassadeurs du leadership de l’unité, ces récipiendaires s’engagent chacun à servir la République démocratique du Congo dans leurs milieux de travail respectifs en combattant la corruption et en promouvant l’unité.

Dans son mémoire intitulé « Leadership de Chiara Lubich. Une analyse de l’appropriation de l’approche ‘consultation’ dans la prise de responsabilités communautaires en RDC», Mme Ghislaine Kahambu Aga soutient que la méthode ‘consultation’ appliquée par la chrétienne catholique Chiara Lubich et tous les membres du Mouvement (catholique) des Focolari pour nommer les dirigeants des communautés permet la cohésion dans les groupes, car, démontre-t-elle, les personnes choisies pour diriger sont les résultats de la communication entre la hiérarchie et la base.

À en croire Mme Kahambu, les dirigeants choisis de cette manière sont acceptés par la communauté. Pour ce leader de l’unité, en clair, cette méthode a l’avantage de prévenir les conflits dans la communauté. Elle permet également de les gérer tout en assurant l’épanouissant de ses membres.

Pour sa part, M. Austin Emeka a défendu son mémoire intitulé « Diagnostic et stratégies marketing pour la promotion de l’École supérieure de formation des leaders de l’unité ». Après avoir relevé les différents problèmes auxquels est buttée cette nouvelle institution universitaire pour mieux vendre son image de marque, il a proposé des pistes de solutions, pour ce faire. Il a notamment fait allusion aux frais académiques qu’il faut revoir à la hausse, le personnel, le siège de cette école qu’il faut rentabiliser en y apportant plus de modification dans le sens de le rendre encore plus beau et attrayant.

Austin Emeka a aussi mis un accent sur la mise en place d’un site marchand qui ouvrira la possibilité de suivre des formations à distance, de s’inscrire et de payer en ligne ; l’utilisation des réseaux sociaux avec un compte Facebook professionnel, Whatsap business, Linkedin, etc.

Quant à Apollinaire Bagwarhekone Muderhwa, il a défendu son mémoire de master sur « L’apport du leadership de l’unité dans la maîtrise des effectifs au sein de l’Administration publique de la RDC ». Il propose la création d’une dynamique Écoforleaders pour sensibiliser les dirigeants et les dirigés au fait que le développement et la gestion des effectifs vient de la responsabilité de tout un chacun. Pour lui, il suffit d’un changement de mentalité pour qu’il y ait réforme à tous les niveaux.
 

ecoforleaders

De g. à dr., Ghislaine Kahambu, Austin Emeka et Apollinaire Bagwarhekone.

Reconnue comme l’une des meilleures écoles en formation sur leadership, ECOFORLEADERS forme dans plusieurs spécialisations telles que le leadership pour le changement social, les techniques de médiation et résolution des conflits dans les organisations en contexte africain et les techniques de gestion des opérations électorales et humanitaires. Dans cette institution, la formation est assurée par des éminents professeurs de renom, d’autant plus que cette école de leadership est en coopération pédagogique avec l’université Sophia de l’Italie, l’université catholique de Milan de l’Italie et l’Université catholique du Congo.

Amédée Mwarabu

 
 

Articles similaires