RDC : Glencore échange avec la Gécamines, l'APLC et la FEC sur la lutte contre la corruption

Glencore
PAR Deskeco - 10 déc 2020 19:27, Dans Actualités

GLENCORE, l'une des plus grandes entreprises de négoce et d'extraction de matières premières en RDC, a organisé ce jeudi 10 décembre à Kinshasa, une activité de partage d'expérience sur la lutte contre la corruption. La Gécamines, l'Agence Congolaise de Lutte contre la Corruption (APLC) et la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) ont été conviées à ces assises pour participer au panel d'échange sur les mécanismes de lutte contre la corruption.

Cette activité a également eu lieu dans le cadre de la journée internationale de la lutte contre la Corruption, célébrée chaque 09 décembre, selon Chantal Kanyinda, Directeur exécutif de Glencore en RDC.

"Nous pensons qu'il était temps de parler de la corruption vu qu'hier, c'était la journée internationale de lutte contre la corruption. C'est une manière pour Glencore de célébrer cette journée. Glencore a toujours été en odeur de sainteté avec le Gouvernement. Nous avons voulu que l'APLC qui a été créée pour combattre la corruption participe à cette activité. Nous avons voulu que la Gécamines, notre partenaire, et la FEC prennent part à cette activité", a dit Chantal Kanyinda.

Elle a aussi décrit les réalisations de GLENCORE en RDC. A l'en croire, GLENCORE a investi plus de 7 milliards USD en capital et a investi dans plusieurs activités communautaires en RDC. 

Chantal

Chantal Kaninda, Directeur Exécutif de Glencore /RDC

"Glencore applique les mesures préventives contre la corruption. Elle applique des mesures de conformité. Glencore a investi plus de 7 milliards USD en capital, ici en RDC. Elle emploi plus de 7 000 employés dans ses entreprises en RDC. Glencore a participé à Inga avec les turbines G25 et G28. Elle a un programme de développement de l'entrepreneuriat privé. Glencore investi dans toutes sortes d'activités communautaires. Elle a intégré FCA. C'est dans le cadre de soutenir l'artisanat responsable. Nous faisons beaucoup de bonnes choses", affirme Chantal Kanyinda.

Par ailleurs, Sama Lukonde, DG de la Gécamines, dans son speech, a rappelé que la question de la lutte contre la corruption fait partie des valeurs de la Générale des carrières et des mines. Il pense que l'amélioration des conditions sociales de travailleurs est d'une importance capitale pour mieux lutter contre ce fléau.

"La Gécamines a toujours été une entreprise exemplaire dans la discipline. Il y a une prise de conscience si doit être faite au niveau de tous les Congolais qui doivent intérioriser les méfaits de la corruption. À la Gécamines nous appliquons des sanctions positives à tout ce qui est sujet de corruption. Nous combattons fortement la corruption. A côté de travail, il faut améliorer les conditions sociales de travailleurs pour les épargner à ne pas s'exposer à la corruption", a dit Sama Lukonde. 

Le coordonnateur de l'APLC, Ghislain Kikangala et le représentant de la FEC ont également développé sur les pistes des solutions afin de combattre la corruption en RDC.

Glencore est l’une des plus grandes entreprises de négoce et d’extraction de matières premières du monde. Elle est basée à Baar dans le canton de Zoug. Le groupe Glencore est actif dans la production et le négoce de 90 matières premières. Il emploie 146 000 personnes à travers le monde. En RDC, Glencore détient deux entreprises : Mutanda Mining Sàrl (MUMI) qui est une mine de cuivre et de cobalt à ciel ouvert, ainsi que Kamoto Copper Company Sàrl (KCC) qui est un ensemble de mines de cuivre et de cobalt. Ces deux entreprises sont situées à proximité de la ville de Kolwezi et emploient un total de 22 000 employé(e)s. KCC et MUMI détiennent parmi les plus grandes réserves de cuivre et de cobalt au monde, faisant de Glencore un des plus gros producteurs de cuivre

et de cobalt au niveau mondial. Ces dernières années, la production de cobalt de Glencore a fortement augmenté, suite à une hausse de la demande de cobalt notamment pour fabriquer des batteries pour les voitures électriques.

Jordan MAYENIKINI 

 
 

Articles similaires