Accusations de corruption pour faire basculer la majorité : le bureau de l’Assemblée Nationale avait saisi le Conseil des sages depuis le 11 novembre 2020

corruption
PAR Deskeco - 03 déc 2020 12:14, Dans Corruption

Le bureau de l’Assemblée nationale avait officiellement saisi le 11 novembre 2020 le Conseil des sages à la suite « De la gravité des dénonciations faites par les députés nationaux, au cours de la séance plénière du lundi 9 novembre sur les allégations de fraude et de corruption visant à obtenir leur adhésion viciée à certaines démarches à caractère parlementaire ».

Le bureau cite « les conséquences dramatiques des actes de corruption sur l’avenir de la démocratie et de l’Etat de droit, le social de la population la sauvegarde des valeurs essentielles devant sous tendre le développement du pays ». Il attend du Conseil des sages, conformément à ses prérogatives, de faire toute la lumière « sur les graves allégations de corruption des députés nationaux, en procédant à des auditions et confrontations et en dégageant toutes les conséquences y rattachées ».

A noter que d’après le député national Muhindo Nzangi, plus de 250 signatures ont déjà été recueillies dans le cadre de la pétition qui veut faire tomber le bureau de l’Assemblée nationale présidée par Jeanine Mabunda.

Selon lui, ces signatures ont également pour conséquence, la requalification de la majorité au niveau du parlement.

lettre

 

lettre 2

DESKECO

 
 

Articles similaires