RDC : les travailleurs de la SCTP saluent la décision de F. Tshisekedi sur la fermeture des ports illégaux et clandestins 

syndicat onatra
PAR Deskeco - 01 sep 2020 15:32, Dans Entreprises

Les travailleurs de la Société Congolaises des transports et des Ports (SCTP), l’ex ONATRA, ont rendu un vibrant hommage, ce mardi 01 septembre, au Chef de l’Etat Félix Tshisekedi qui a chargé le Vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur, le ministre des Transports ainsi que le Vice-ministre de la Justice et Garde des Sceaux, au cours du Conseil des ministres du vendredi 28 août,  de faire « un rapport circonstancié » sur la situation des ports privés illégaux et clandestins en République démocratique du Congo.

Le président Tshisekedi a ordonné la fermeture des ports privés et illégaux qu’il a qualifiée d’inacceptable. Une nouvelle fortement célébrée par les travailleurs de la SCTP, société presqu’en faillite. 

Pour Armand Ossase, président de l’Intersyndical de la SCTP, il existe 9 ports illégaux qui handicapent le fonctionnement de cette société de l’Etat congolais.

« Nous avons rendu hommage au président Félix Tshisekedi qui a pris une décision qui sauve non seulement la SCTP mais également le pays. Les 9 ports illégaux handicapent le fonctionnement de la SCTP. Nous sommes dans une situation de quasi-arrêt d’exploitation. L’entreprise ne tourne presque plus. La SCPT qui faisait plus de 300 navires le mois, aujourd’hui, il n’y a que 11 navires qui accostent chez nous par mois. La plupart de ces ports illégaux déchargent la nuit pour éviter l’impôt. Les propriétaires de ces ports sont les dinosaures du pays. Ils sont derrière les opérateurs économiques pour privatiser l’exploitation », a-t-il déclaré.

Il a, de ce fait, appelé le chef de l’Etat à confier la gestion du port en eau profonde de Banana, en gestation, à la SCTP et non pas aux opérateurs privés.

« Les travailleurs ont manifesté leur joie pour soutenir cette décision salutaire du Chef de l’Etat.  Nous voulons que la gestion du port en eaux profondes que prône le Chef de l’Etat soit confiée à la SCPT et non aux opérateurs privés », a martélé Armand Ossase. 

Le patron du syndicat de l'ex ONATRA a également abordé devant les travailleurs la question des spoliations des maisons et biens de cette société de l’Etat. A l’en croire, les comptes de cette entreprise sont sous contrôle des individus. 

« Nous avons également fait le point sur la spoliation des maisons et biens de la société. La plupart de spoliateurs de la SCTP sont des sénateurs et députés. Ceux qui chantaient le respect de la constitution alors qu’ils sont les premiers à la violer. Les comptes de la SCTP et de nos clients sont saisis par des individus. Et les travailleurs croupissent dans la misère la plus noire », a-t-il indiqué. 

De même, ol a annoncé l’arrivée prometteuse des partenaires allemands dont l’optique est de relancer la ligne du chemin de fer Kinshasa-Matadi-Ilebo.

« Nous avons des partenaires allemands qui sont déjà ici. Les réunions préparatoires ont débuté pour réhabiliter le chemin de fer Kinshasa-Matadi-Ilebo. Nous saluons l’esprit nationaliste du président Félix Tshisekedi », conclut-il.

Rappelons qu'au cours de la 46ème réunion du gouvernement, le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi a tiré l'attention du gouvernement sur la réglementation en vigueur dans notre pays qui encadre strictement l’activité des ports du fait que ceux-ci sont traditionnellement considérés comme des « ports services », où l'autorité portuaire s'occupe de tous les services opérationnels du port. Il a relevé qu’en violation de cette réglementation, de nombreux ports privés sont créés en toute illégalité et fonctionnent en marge de la légalité et des principes régissant le domaine public de l’Etat. 

Jordan MAYENIKINI

 
 

Articles similaires