RDC : le ministre des Ressources hydrauliques et électricité installe les mandataires de l'ARE et de l'ANSER

eustache
PAR Deskeco - 12 aoû 2020, Dans Actualités

Eustache Muhanzi, ministre des Ressources hydrauliques et Électricité, a procédé  mardi 11 août à l'hôtel Rotana à Kinshasa, à l'installation des mandataires de l'Agence Nationale d'électrification et des services énergétiques en milieu rural et péri-urbain (A.N.S.E.R) et ceux de l'Autorité de Régulation du secteur de l'électricité, (A.R.E).

Dans son rôle, l'A.N.S.E.R est chargée de la promotion, du financement et de la mise en œuvre de la politique générale gouvernementale pour l'électrification des milieux ruraux et périurbain, tandis que, l'ARE, assure la régulation ainsi que le contrôle et le suivi des activités du secteur de l'électricité.

Pour le ministre Eustache Muhanzi, l'opérationnalisation de ces deux structures marque un "tournant historique dans la marche" de son ministère en général et dans celui du secteur de l'électricité, en particulier.

"Aujourd'hui, la RDC se situe à la croisée des chemins, en décidant de changer sa politique énergétique, notamment par la libéralisation du secteur de l'électricité. Elle offre par le fait, deux avantages majeurs: d'une part, elle ouvre la possibilité de la libre concurrence, possibilité dont devra découler rapidement et logiquement une croissance ressentie de la capacité énergétique nationale, d'autre part, l'opérationnalisation de l'agence nationale de l'électrification et des services énergétiques en milieu rural et péri-urbain, qu'elle induit, vient combler un grand vide qui confinait injustement la desserte électrique aux seuls centres urbains, en négligence parfaite de la plupart des milieux ruraux, ce depuis l'époque coloniale", a expliqué le ministre Eustache Muhanzi.

Et de préciser : "Tous ces bienfaits escomptés dans le domaine énergétique vont s'étendre aussi d'ici peu au secteur de l'hydrolique, également libéralisé...Les mesures de son application sont déjà formalisées et, en ce moment, en lecture à la commission des lois au gouvernement central".

Le ministre Eustache a martelé sur le sens du devoir de sacrifice et d'effort aux nouveaux mandataires dont Sandrine Ngalula directrice générale de l'ARE et son adjoint, Me Baby Akwamba  Esongo. Il a donc, interpellé les nouveaux mandataires à plus de rigueur.

"En conférant un caractère solennel à la cérémonie de ce jour, je voulais rappeler à la conscience d'un chacun, de nous tous ensemble et surtout des nouveaux mandataires, qui prennent ainsi leurs fonctions, la rigueur mais aussi l'exaltation de la tâche qui les attend. Il en va de la réalisation du 7 ème objectif des objectifs de développement durable (ODD), auxquels nous avons souscrit comme État, et qui nous enjoint clairement de "garantir l'accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes à un coût abordable", dit-il.

L'ARE et l'ANSER découlent de la libéralisation du secteur de l'électricité enclenchée depuis 2014 à la suite de la promulgation de la Loi n°14/011 du 14 juin 2014.

Jordan MAYENIKINI

 
 

Articles similaires