RDC : 30% de fonds générés par la Redevance Logistique terrestre de la SCTP financent le port privé de Ledya (LICOCO)

port ledya
PAR Deskeco - 22 mai 2020, Dans Corruption

La Ligue Congolaise de lutte contre la corruption (LICOCO) révèle qu’un port privé en l’occurrence le port MGT ou Ledya bénéficie « illégalement » de 30% des fonds générés par la Redevance Logistique terrestre (RLT) perçue par la SCTP (ex-Onatra), entreprise du portefeuille de l’Etat.  

« L’article 3 de l’arrêté interministériel NO 010/CAB/MIN/TC/2018, n°016/CAB/MIN/ECONAT/2018 et no010/CAB/MIN/FINANCES/2018 du 12  mars 2018 complétant et modifiant l’arrêté interministériel n°004/CAB/MIN/ECO§COM/2012, no 101/CAB/MIN/TVC/2012 et n°557/CAB/MIN/FINANCES/2012 du 12 Septembre 2012 stipule que la redevance est collectée pour le compte de la SCTP, Matadi Gateway Terminal (MGT) et SNCC. L’article 4, paragraphe 4, attribue 30% de la quotité de la redevance logistique terrestre aux Conteneurs traités dans les ports de MGT. Il convient de signaler que le port MGT est un port privé qui bénéficie d’une  redevance de l’Etat », révèle la LICOCO dans son rapport sur la gestion des fonds RLT.

Face à cette illégalité, la LICOCO dit « étudier » les voies et moyens pour « attaquer » au Conseil d’Etat cet arrêté interministériel qui consacre cette violation de la loi financière.

« Nous ne savons pas ce que l’Etat gagne en accordant une quotité de la RLT à  une entreprise privée mais nous soupçonnons qu’il doit y avoir des commissions retours que certains politiciens touchent pour donner un tel  avantage à une société privée. Des enquêtes doivent être diligentées pour savoir le motif qui a été à la base  de l’attribution d’une quotité du fonds publics à une entreprise privée », écrit la LICOCO dans son rapport intitulé « De janvier 2013 à décembre 2019 : la Redevance logistique terrestre avait mobilisé plus de 100 millions USD mais les rails et les ports ne sont pas réhabilités ».

Le gouvernement a institué la redevance logistique terrestre dans l’objectif de : « Acquérir des équipements pour les ports de Matadi et Boma ; Réhabiliter le chemin de fer entre Kinshasa et Matadi ; et - Relancer progressivement la SCTP ».

A (RE) lire: La LICOCO dénonce la mauvaise gestion de 100 millions USD générés par la redevance logistique  terrestre de la SCTP

« Depuis le Gouvernement MATATA jusqu’aujourd’hui, ces trois missions ne sont pas réalisées malgré une mobilisation totale des fonds de la RLT…Les objectifs assignés à la RLT ne sont pas réalisés par ce que les Ministres qui  ont été à la tête du Ministère du Transport et Voies de Communication, de l’Economie ainsi que du Ministère des Finances depuis 2015 jusque maintenant  n’ont pas respectés l’arrêté interministériel instituant la RLT », selon la LICOCO.

Amédée Mwarabu

 
 

Articles similaires