« La production reste le meilleur moyen pour soutenir la valeur du franc congolais » (Président FEC/Lualaba, Platini Mwandwe)

Platini
PAR Deskeco - 20 mai 2020, Dans Actualités

La dépréciation du Franc Congolais affecte tant les ménages que les opérateurs économiques sur l’ensemble de la République démocratique du Congo. Pour Platini Mwandwe Kipelo, président de la Fédération des entreprises du Congo/Province du Lualaba, seul le renforcement de la production nationale, en sus d’autres mesures de politique monétaire mise en place par la Banque centrale du Congo,   pourrait soutenir le franc Congolais et éviter cette dépréciation récurrente face aux devises étrangères. Dans cette interview accordée à la presse en début de cette semaine à Kolwezi, dans la province du Lualaba, Platini Mwandwe donne son analyse sur la dépréciation du franc congolais.

DESKECO

Quel peut être l'impact de cette dépréciation de la monnaie nationale sur le marché congolais en général et Lualabais en particulier ?

Platini Mwandwe Kipelo : La dépréciation a toujours un effet négatif sur le marché dans la mesure où elle entraîne certainement la hausse des prix des produits. Elle touche le panier de la ménagère qui n’a pas vu son revenu augmenté. Et pour l’opérateur économique qui doit renouveler son stock dans une économie totalement extravertie, il est dans une situation embarrassante. Pour le marché du Lualaba, la situation est presque la même que pour le ménage et pour l’opérateur économique.

Comment les ménages peuvent faire pour tenter de palier toute hausse des prix des denrées alimentaires qui pourrait se manifester sur le marché ?

Pour le ménage qui a un revenu indexé en dollar, il sera moins affecté mais pour la majorité dont le revenu est en monnaie locale, elle verra son panier diminué.

Quel mécanisme préconiser pour atténuer l’impact de la dépréciation du Franc Congolais sur l’économie nationale ? 

Pour que notre pays ne soit touché à ce stade, ce n’est pas évident. Il nous faut une économie introvertie mais comme ce n’est pas le cas à ce jour, nous serons toujours affectés en cas de dépréciation du franc congolais. A moyen et long terme, il nous faut penser à développer le secteur agricole en passant par la réhabilitation des routes afin d’interconnecter toutes les provinces, les villes et territoires. Aussi, par une politique d’électrification du pays, on peut booster l’industrialisation. Telles sont les solutions pour atténuer le choc économique exogène.

De 9 000 FC à 1 850 FC le dollar américain aujourd’hui, la situation risque-t-elle de s'empirer avec le temps ?

De 900 à 1850 FC, la situation peut ou ne peut pas s’empirer. Tout est lié à la production d’autant plus que la monnaie est soutenue par la Production. Pour notre pays, c’est le secteur minier pour lequel nous saluons le sacrifice consenti pour maintenir la production en dépit des menaces liées à la pandémie à Covid -19. Donc, on peut infléchir la courbe à la baisse par les recettes d’exportation. Les réserves de devises en termes de semaine d’importation sont au plus bas au niveau de notre pays.

La dédollarisation peut-elle être une solution  pour mettre un terme à la dépréciation du Franc Congolais?

La dédollarisation de notre économie est la meilleure des options mais la monnaie comme étalon de valeur, il y’a un problème de confiance en valeur refuge pour tout économiste. Toute monnaie se déprécie, même le dollar, l’euro, etc. La production demeure le seul moyen pour soutenir la valeur de la monnaie nationale en sus d’autres politiques monétaires qu’un pays peut utiliser.

 
 

Articles similaires