Ass. nationale : une question écrite déposée contre la ministre de l'économie sur la flambée des prix des denrées alimentaires

marché
PAR Deskeco - 25 fév 2020, Dans Actualités

La députée nationale, Tatiana Pembe Luemba, élue de la circonscription de la Tshangu à Kinshasa pour le compte de la plateforme ACO de Patrick Bologna, a déposé, le lundi 24 février, une question écrite au Bureau de l’Assemblée nationale contre la ministre  de l’Economie, Acacia Bandubola.

La député Tatiana Pembe veut obtenir des explications sur la flambée des prix des denrées de première nécessité sur le marché. Dans sa la lettre datée du 13 février et introduite en début de la semaine, la députée dit constater « la hausse généralisée des prix des produits et biens de première nécessité à Kinshasa », tout en se basant aux données établies à Kinshasa par la Fédération des Entreprises du Congo.

À titre illustratif, l'élue de Kinshasa note un sachet de sucre de 5 kg qui était vendu fin 2019 à 6 500FC est passé à 11500FC, soit une augmentation de 64%; Un sac de haricot qui était vendu à 190$ est passé à ce jour à 250$, soit une augmentation de 25%; Un carton de poisson salé qui se vendait à 70 000FC est passé à 100 000FC.

Se disant sensible au cri d'alarme de la population, elle estime que cette situation ne fait qu'engouffrer la population dans une "misère indescriptible ".

"Quelles sont les mesures urgentes et adéquates prises par votre ministère et en collaboration avec les autres ministères sectoriels pour stopper la flambée des prix des denrées des premières nécessité constatée sur le marché, et comment y anticiper ultérieurement afin d'éviter cette désolation à notre peuple ? Pouvez-vous nous dire avec précision la politique mise en place par votre ministère afin de recadrer l'économie nationale et également mettre fin à la spéculation des prix sur le marché ? Quel est le rôle exact du comité de suivi des prix et pourquoi n'a-t-il alerté à temps cette tendance inflationniste dans le processus de suivi et contrôle des prix sur le marché ? ", sont autant des questions adressées à la ministre de l'Economie.

A la réunion de conjoncture économique du 18 février sous la direction du Premier ministre, une Commission nationale pour le contrôle des prix a été mise en place afin de lutter contre la spéculation des prix des aliments sur le marché.

Tatiana Pembe Mvemba est aussi vice-présidente de la commission socio-culturelle de la chambre basse du parlement.

Ivan Kasongo

 
 

Articles similaires