RDC : Kibali Gold Mines organise un atelier d'échange sur la conformité de ses activités minières aux exigences environnementales

Dg Kibali Gold Mines
PAR Deskeco - 20 fév 2020, Dans Actualités

La société minière Kibali Gold Mines qui opère en République démocratique du Congo depuis dix ans organise un atelier d'échange de trois jours, du jeudi 20 au samedi 22 février à l'hôtel Memling à Kinshasa, sur la conformité de ses activités ou opérations aux obligations environnementales et aux standards internationaux en la matière. 

Ces assises réunissent les sénateurs et députés, des membres du bureau de l'assemblée provinciale du Haut-Uélé, des députés provinciaux, des secrétaires généraux et cadres de l'administration publique, la société civile, des dirigeants et cadres des sociétés minières établies en RDC ainsi que des consultants et experts du secteur des mines et de l'environnement. 

Dans son allocution à l'ouverture de cet atelier, le directeur général de Kibali Gold Mines, Cyril Mutombo (Photo), a, au nom de son entreprise et du Groupe Barrick Gold, souhaité la bienvenue aux participants et emis le vœu que ces assises permettent "d'édifier" les uns et les autres sur toutes les questions liées aux obligations environnementales, sociales et sociétales en rapport avec les textes légaux et réglementaires en vigueur en RDC. 

"J'émets le vœu que les échanges et débats au cours de ces assises permettront d'arriver à une meilleure compréhension des textes légaux et réglementaires, de lever des équivoques, d'aplanir des divergences des vues, de relever des défaillances ou faiblesses, d'apporter des correctifs nécessaires à certaines actions ou mesures prises par la société, afin d'améliorer la gouvernance dans ces domaines", a dit Cyril Mutombo, circonscrivant les objectifs poursuivis par cet atelier. 

Par la suite, le patron de Kibali Gold Mines a fait un bref historique de son entreprise en RDC. " La société Kibali Goldmines a développé et exploité depuis plusieurs années une exploitation industrielle de production d'or de classe mondiale, avec des carrières à ciel ouvert et une mine souterainne à Doko, territoire de Watsa dans la province du Haut-Uélé. A ce jour, notre société, qui dispose d'une des mines d'or souterraines les plus automatisées au monde, poursuit son avancée technologique avec l'introduction des équipements ou instruments les plus performants et modernes, en vue d'améliorer ses capacités non seulement en termes de forage, de transport et de traitement des minerais, mais aussi et surtout en ce qui concerne la sécurité de ses opérations et de son personnel ( notamment en ce qui concerne le contrôle de la ventilation)", a-t-il dit. 

Pour autant, cette société minière qui veut améliorer ses opérations en tenant compte des exigences environnementales, sociales et sociétale, s'est non seulement engagée à continuer à respecter les lois en la matière mais aussi de pendre en compte les résolutions et recommandations qui sortiront de ces assises. 

"Je voudrais ici réaffirmer l'engagement de la société Kibali Goldmines et du Groupe Barrick Gold de se conformer à toutes les obligations découlant des lois et règlements en vigueur en RDC, ainsi qu'à toutes les autres exigences découlant des standards internationaux dans les secteurs des Mines et de l'environnement", a déclaré le DG de Kibali Gold Mines.

A son tour, invité pour lancer les travaux de cet atelier, le ministre de l'Environnement, Claude Nyamugabo, a salué l'initiative prise par la société Kibali Goldmines et encouragé les participants à produire des conclusions riches en enseignement pour les actions de demain.

"Je vous encourage à mener au cours de ces trois jours des débats ouverts et inspirés en vue de sortir de ces assises des conclusions riches en enseignements pour nos actions de demain dans l'intérêt de tous ceux qui sont engagés dans les secteurs des Mines et de l'Environnement", a dit ClaudeNyamugabo.

Amédée Mwarabu 

 
 

Articles similaires