Glencore sous le coup d'une enquête sur des "soupçons de corruption" de l'agence britannique de répression des fraudes

Glencore
PAR Deskeco - 06 déc 2019, Dans Actualités

La société minière Glencore a reconnu l'existence d'un enquête à son encontre ouverte par l'agence gouvernementale britannique de répression des fraudes appelée le SFO (Serious Fraud Office) . 

"Glencore coopère à l'enquête du SFO" a précisé le groupe dans un bref communiqué daté du 5 décembre. 

De son côté, le SFO a confirmé, dans un texte aussi bref, l'existence d'une enquête sur des "soupçons de corruption dans la conduite des affaires du groupe Glencore, de ses fonctionnaires, employés, agents et personnes associées". 

Selon le média spécialisé zonebourse. com, l'action du géant des matières premières Glencore a brutalement décroché à la Bourse de Londres en séance du 5 décembre, après l'annonce de l'enquête du SFO britannique. La source indique que l'action de Glencore a décroché de 6% à cette annonce, à 224,13 GBp à la Bourse de Londres.

Glencore est la plus importante société minière occidentale qui opère dans l'exploitation du cuivre et du cobalt en République démocratique du Congo. 

Implantée dans plus de 50 pays au monde, Glencore PLC est une importante entreprise anglo-suisse de négoce, courtage et d'extraction de matières premières. Elle résulte de la fusion le 2 mai 2013 de Glencore, société de négoce fondée par le trader Marc Rich, et de Xstrata, entreprise d'extraction minière. Elle est basée en Suisse à Baar, dans le canton de Zoug.

Amédée MK 

 
 

Articles similaires