RDC : le Gouvernement appelle le Groupe Banro au respect de la loi après la suspension des plusieurs de ses filières dans l’est du pays

Ph/actualite.cd
PAR Deskeco - 23 nov 2019, Dans Mines

Le gouvernement congolais demande au Groupe minier Banro de respecter la loi et les textes légaux après la suspension des activités de plusieurs de ses filières dans les provinces de Maniema et du Sud-Kivu en fin septembre dernier.

Dans une correspondance à Brett A. Richards, Directeur Général de Banro Corporation Ltd, la Ministre d'Etat,  Ministre de l'Emploi, Travail et Prévoyance sociale, Néné Ilunga Nkulu a expliqué que la décision de suspendre les opérations en cas de force majeure s’est révélée nulle et de nul effet car selon elle, l’insécurité évoquée est réelle mais elle n’est constatée qu’à Salamabila (Maniema) où est situé Namoya Mining SA.

La Ministre d'Etat  Ministre de l'Emploi, Travail et Prévoyance sociale appelle le Groupe Banro au respect de la loi en attendant l’examen approfondie du dossier.

« C’est pourquoi, votre décision de suspendre les opérations sur toutes vos entités du Groupe Banro ainsi que les contrats de travail de tous les employés en cas de force majeure, est nulle et de nul effet et, par conséquent, tous les actes posés au nom des responsables de toutes les entités dudit Groupe constituent une usurpation pure et simple de fonctions. En attendant, la régulation de la procédure du fond du dossier,  je vous recommande au strict respect des textes légaux et réglementaires y afférents », souligne la correspondance.

En fin septembre dernier le Groupe Banro avait suspendu ses opérations évoquant de cas de force majeure suite à l’insécurité persistante mettant ainsi fin au contrat d’au moins 800 employeurs.

Le 26 juillet 2019, quatre agents de Namoya Mining SA dont un Sud-Africain et un Zimbabwéen  ont été kidnappés par les miliciens Maï Maï Malaïka, très actifs dans le sud de la province du Maniema. Il a fallu la signature d’un protocole d’accord  entre Banro corporation et le chef milicien Sheikh Hassan Huzaifa Mitende pour obtenir la libération de 4 agents kidnappés.

Banro est une société aurifère canadienne, qui exploite des mines en République démocratique du Congo. Le groupe dispose des mines dans les provinces du Sud-Kivu et du Maniema dans l’est de la République Démocratique du Congo.

 

Articles similaires