RDC :Début ce lundi 18 novembre de l'examen du Projet de Budget 2020 à l'assemblée nationale

Assemblée nationale
PAR Deskeco - 18 nov 2019, Dans Actualités

Les députés nationaux sont conviés à une  séance plénière ce lundi 18 novembre 2019 pour débuter leurs travaux relatifs à l’examen et adoption du projet de loi des Finances de l’exercice 2020, déposé au bureau de l’Assemblée nationale le vendredi 8 novembre courant par le Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba.    Ce Projet de Budget est présenté en équilibre en dépenses et en recettes pour 10 milliards USD. 

Ayant débuté samedi dernier leurs travaux relatifs à l’examen et adoption du projet de loi portant reddition des comptes de l’exercice 2018, les députés nationaux ont soulevé plusieurs préoccupations après la présentation de ce texte de loi par le ministre des Finances, Sele Yalaguli. Et ce dernier, séance tenante, y a apporté ses éléments de réponse.

Ainsi, le débat général autour de l’examen du projet de loi portant reddition des comptes 2018 est clôturé. Et ce texte de loi est naturellement envoyé à la Commission ECOFIN (Economique, financière et contrôle budgétaire) de l’Assemblée nationale, présidée par le député national Rémy Massambe. Le bureau a accordé sept jours à cette commission pour parfaire le travail lui confié.

Rappelons que le samedi dernier, lors de sa présentation de l’économie générale du projet de la loi portant reddition des comptes de la loi de finances de l’exercice 2018, le ministre Sele Yalaguli a indiqué que le budget du pouvoir central de l’exercice 2018 est présenté en équilibre, en recettes et en dépenses, à 10.353,1 milliards des francs congolais, soit 13 % du PIB. 

Cette loi, a-t-il précisé, a été répartie en recettes et en dépenses à raison de 8.927,87 milliards de Fc pour le budget général ; 917,17 milliards des Fc pour les budgets annexes et 508,1 milliards de Fc pour les comptes spéciaux.

Quant à son exécution, le ministre a expliqué qu’au 31 décembre 2018, les résultats globaux enregistrés sur l’exercice du budget du pouvoir central sont de 9.203,86 milliards des francs congolais en recettes, et 9.436,94 milliards des Fc en dépenses, représentant respectivement un taux de réalisation de 88,90 % et 91,15 %. Comparé aux résultats de l’exercice 2017, a-t-il dit, il se dégage un taux d’accroissement de 42,06 % pour les recettes et celui de 47,4 % pour les dépenses.

Les recettes de 9.203,86 milliards des Fc se déclinent comme suit : 8.498,9 milliards des Fc en recettes du budget général ; 267,4 milliards des Fc en recettes des budgets annexes, et 428,4milliards des Fc en recettes des comptes spéciaux.

Et les dépenses projetées pour l’exercice 2018 se chiffrent à 10.353,1 milliards de Fc contre 11.524,5 milliards de Fc de l’exercice 2017. Soit, un taux de régression de 10,2 %. Elles sont réparties en budget général, budgets annexes et, en équilibre avec les recettes des comptes spéciaux.

Les dépenses exécutées en raison de 9.436,9 milliards des Francs congolais comprennent : les dépenses du budget général pour un montant de 8.732,07 milliards des Fc ; les dépenses des budgets annexes pour 276,41 milliards des Fc et les dépenses des comptes spéciaux pour 428,47 milliards des Fc.

Au regard de ce qui précède, il appert ce qui suit : les réalisations des recettes internes ont été de l’ordre de 6.980,15 milliards des Fc en 2018 contre 4.557 milliards des Fc en 2017, soit une augmentation de 53,17 %. Quant aux exécutions des dépenses établies, 1.732,7 milliards des Fc, considérées du point de vue de leur structure, il ressort la prépondérance des dépenses courantes sur celles en capital. Les premières ont totalisé 7.003,54 milliards des Fc, soit 80,20 %, et les secondes, 1.728,52 milliards des Fc, soit 19,80 %. 

Il résulte du rapprochement des recettes aux dépenses réalisées, un déficit de 233,1 milliards des Fc, a souligné le ministre de Finances.

Lepetit Baende

 

Articles similaires