RDC : La BCDC présente son rapport 2018 devant ses actionnaires et ses clients

Dg BCDC
PAR Deskeco - 14 nov 2019, Dans Actualités

Le directeur général de la BCDC (Banque commerciale du Congo), Yves Cuypers, a vanté les performances réalisées par son entreprise pendant l'exercice 2018.

"La BCDC a réalisé de belles performances, l'une des meilleures de ces vingt dernières années, illustrées par un résultat net proche de 12 millions USD. En plus, elle a su améliorer sa marge intérêts de plus de 6,6 millions USD par rapport à 2017 et à bénéficié de ses revenus de commissions", a dit Yves Cuypers, le mercredi 13 novembre dans l'auditorium de Fleuve Congo Hôtel by Blazon, lors de la cérémonie de présentation du rapport 2018 de la BCDC en présence de ses actionnaires dont l'actionnaire majoritaire Georges A. Forrest et de ses nombreux clients institutionnels.

Les chiffres clés de l'exercice 2018

Pendant 55 minutes, le directeur général de la BCDC a décortiqué les chiffres clés de l'exercice 2018. Le bilan 2018 de la BCDC se présente en équilibre à 1 408 708 685 000 FC, soit 858,96 millions USD. 

Ce bilan 2018 est en hausse par rapport à l'exercice 2017 évalué à 1 123 688 937 000 FC, soit 685,17 millions USD, pour un bénéfice net déclaré de 13 208 833 000 FC, soit 8,05 millions USD. 

Il ressort de ces états financiers de l'exercice 2018 un bénéfice net, après amortissements et provisions pour impôts, de 19.146.381.025 CDF", soit environ 11,7millions USD. 

De ce résultat positif réalisé en 2018, l'assemblée générale avait décidé de la distribution d'un dividende par action de 8.147,40 CDF net et de sa mise en paiement à partir du vendredi 3 mai 2019. 

L'exercice 2019 en bonne voie aussi

"Notre solvabilité s'élève à 9,2% et est largement au-dessus du seuil réglementaire de 7%. La solvabilité est très importante parce qu'elle traduit la solidité de la banque", a dit Yves Cuypers, se confiant à la presse à la fin de sa présentation.

Le patron de la BCDC pense, toutes choses restant égales par ailleurs, que l'exercice 2019 pourrait être aussi meilleur que celui de 2018. " Normalement, on devait faire aussi bien si pas mieux qu'en 2018", a-t-il laché à la presse, commentant l'exercice 2019. A l'en croire, la BCDC a déjà réalisé 7,7 millions USD de résultat net à fin juin 2019.

Sur la question du rapprochement entre la BCDC et le Equity Group Holding, Yves Cuypers a précisé qu'il n'y avait pas encore d'accord à ce jour. "Les discussions continuent". Pour autant, le DG de la BCDC estime que ce rapprochement attendu est "une opération amicale, souhaitée" . "Equity Group Holding est pour nous le meilleur partenaire ", a dit Yves Cuypers.

Parlant du système bancaire congolais, le DG de la BCDC qui est aussi président de L'ACB (Association congolaise des banques) a plaidé pour la protection des banques et la levée des certaines contraintes réglementaires.

" Le système bancaire est en recomposition... parce que les contraintes réglementaires mettent les banques sous pression. Nous devons répondre aux critères d'exigence pour protéger l'épargne des clients et à la fois pour encourager l'économie réelle du pays. Il faut défendre le système bancaire parce que c'est le poumon du système financier du pays. Il est lié au marché international qui est un écosystème globalisé et protégé. Certes les banques doivent se renforcer mais il faut protéger notre rentabilité ", a dit Yves Cuypers, plaidant pour le système bancaire congolais.

La BCDC fête cette année son 110ème anniversaire depuis son établissement en République démocratique du Congo. Depuis 1909, la BCDC fait partie du paysage bancaire congolais et se dit être à ce titre témoin de l'histoire économique de la RDC. 

En perspective, la BCDC met progressivement en place une stratégie vers le grand public, un pari pour une institution connue pour être surtout partenaire des entreprises. 

La BCDC compte 553 collaborateurs, 28 agences et 32 succursales Western Union en République démocratique du Congo. 

Amédée Mwarabu 

Articles similaires