RDC: Vodacash et Finca lancent M-Pesa « Lona O’defa » pour Accroître le taux d’inclusion financière

PAR Deskeco - 08 aoû 2019, Dans Actualités

Ce produit bancaire révolutionnaire est donc destiné à tout usager du réseau Vodacom, au grand public, en l’occurrence, les petits-commerçants, marchands et vendeurs de rue. Pour se doter d’un sous compte « Lona O’defa », il suffit seulement d’être abonné et utilisateur du réseau Vodacom Congo et client de son service M-Pesa, possédant un compte actif M-Pesa premium.

Pour M. Hashim Mukudi, directeur général de Vodacash, ce nouveau produit est une nouvelle empreinte dans le secteur financier congolais. « Aujourd’hui, Finca et Vodacash M-Pesa lancent un nouveau produit d’emprunt et de crédit que nous appelons « Lona O’defa. Ce produit c’est pour permettre aux bancarisés et aux non-bancarisés de créer des sources des revenus. Avec le produit « Lona O’defa », l’abonné a la possibilité de développer des habitudes d’épargne pour sa stabilité financière, d’augmenter des revenus grâce à des investissements et d’atteindre des objectifs financiers », a-t-il affirmé, avant de remercier la Banque centrale (BCC) et Finca pour avoir aidé Vodacash à concrétiser ce projet.

Prenant la parole à son tour, la directrice générale de la banque Finca-Rdc, Mme Mamie Kalonda, a indiqué que son institution de microfinance est en route vers une inclusion financière la plus intégrale en Rd Congo. « C’est dans cette optique qu’en ce jour, Finca-Rdc, en collaboration avec Vodacash, lancent le produit « Lona O’defa ». Il convient de révéler que nos deux institutions sont des partenaires ayant une même vision sur l’inclusion financière en République démocratique du Congo… Des partenaires qui croient à un lendemain meilleur de chaque citoyen congolais qui aura accès au service financier, quel que soit sa condition socioéconomique », a-t-elle déclaré.

A cette occasion de la cérémonie de lancement, elle a demandé le soutien de tous les Congolais à ce nouveau produit. « Lona O’defa » n’aura ni heure, ni jour d’ouverture d’agence, seule la confiance en ce produit suffira pour que la République démocratique du Congo soit hissée au rang des modèles parfaits de la monnaie digitale », a-t-elle rassuré.

La Dg de Finca Mamie Kalonda a aussi affirmé que les autorités du pays et la Banque centrale du Congo (BCC) se sont joints à Finca et à Vodacash « pour booster ce produit qui révolutionnera le paysage financier de la République démocratique du Congo ». Elle estime que les Congolais peuvent faire de la monnaie électronique règlementée la plus utilisée dans les transactions. « Plus de 50 % de transactions financières en République démocratique du Congo peut se faire sans nécessairement avoir du cash en mains », a-t-elle dit.

Elle invite ainsi toute la population congolaise et toutes les provinces de la RDC à faire confiance à ce nouveau produit M-Pesa « Lona O’defa », car elle présente une sécurité sans égale. « Votre confiance, honnêteté et loyauté vont faire de la République démocratique du Congo un bijou du modèle de la digitalisation réussie… « Lona O’defa » est créé pour un Congo uni… « Lona O’defa » nous donne l’opportunité d’avoir un compte bancaire… Nous profitons de cette occasion pour demander au Gouvernement de la République démocratique du Congo de nous accompagner dans cette tâche qui s’inscrit dans l’amélioration et le développement économique de notre pays », a-t-elle souligné.

Deux grands avantages : l’épargne et l’emprunt

Présentant les contours de ce nouveau produit, les détails et gains, l’expert Junior Mosikwa, a fait savoir que pour activer le sous compte « Lona O’defa », l’utilisateur devra d’abord approvisionner son compte M-Pesa principal. Une fois le sous compte « Lona O’defa » activé, l’utilisateur est d’office qualifié pour emprunter de l’argent. « Dans « Lona O’defa », l’emprunt est la conséquence de l’épargne », a-t-il dit. 

Dans ses explications, il signale que pour le moment, le seuil maximum fixé pour l’emprunt est de 50 dollars américains, et le remboursement s’effectue endéans sept jours. Il se fait indirectement via le compte principal M-Pesa, ou directement par le sous compte « Lona O’defa ». Dépassé ce délai, l’usager est passible des pénalités. Le client qui respecte le délai aura la chance de maximiser ses prochains emprunts.

L’on se rend compte que le sous compte « Lona O’defa » comporte deux avantages majeurs. D’abord l’épargne, avec un taux d’intérêt de 2 % par an. Puis l’emprunt à souhait, à rembourser avec un taux d’intérêt de 4.5 %.

Lors du point de presse tenu après la cérémonie de lancement de « Lona O’defa », il a été signifié que le produit va évoluer une fois que la population va l’adopter et il y aura des améliorations du service. L’objectif final est de pouvoir développer des stratégies pour augmenter le taux d’inclusion financière en République démocratique du Congo.

M-Pesa, de 2012 à ce jour

Auparavant, le Dg de Vodacash, M. Hashim Mukudi a rappelé à l’assistance l’impact du service M-Pesa de sa création à ce jour. « Depuis 2012, Vodacom Congo avec son Vodacash, fournit des services financiers pour le développement socioéconomique de la République démocratique du Congo, avec des produits et services innovants, à plus de 4 millions d’abonnés. Positionné aujourd’hui comme le premier service financier mobile en Rdc, M-Pesa est en train de contribuer au programme national d’inclusion financière lancé par la Banque centrale du Congo (BCC), en proposant des produits innovants haut de gamme permettant la circulation des biens et services et ouvrant l’accessibilité dans tout le territoire national ». 

Image retirée.Il a poursuivi en soulignant que c’est dans le même esprit et dans la même vision « que nous sommes associés avec la banque de microfinance Finca, pour lancer un nouveau produit sur le marché congolais ». Et de marteler : « Avec M-Pesa nous fournissons d’autres gammes de produits, parce que nous permettons également des intégrations des plateformes avec le Gouvernement, avec d’autres institutions financières et commerciales. Avec M-Pesa nous proposons également des programmes qui permettent des intégrations évidemment avec le Gouvernement et avec des institutions financières ».

Finca, une Ong devenue une banque

Avant de présenter le nouveau produit « Lona O’defa », la directrice de Finca-Rdc a d’abord pris soin de faire une présentation de son institution qui a commencé en Rdc comme une Ong avant de devenir une banque de microfinance aujourd’hui. Ci-dessous l’extrait de son allocution :

« La Fondation internationale pour l’assistance communautaire (FINCA) a commencé ses activités en Rdc comme une Ong. Finca avait pour mission à cette époque, de soutenir les femmes actives avec des faibles moyens, en leur octroyant des petits prêts, et ainsi les aider à améliorer leurs niveaux de vie, avec comme slogan : petit prêt, grand changement. Depuis lors, Finca-Rdc ne cesse de se développer grâce à la confiance de sa clientèle. Finca est passée d’une Ong à une grande institution de microfinance servant actuellement plus de 300.000 clients ». 

« A l’époque, l’éligibilité des microcrédits était exclusivement réservée aux femmes. Alors qu’à ce jour, les crédits sont offerts à tout citoyen congolais et étranger entrepreneur aux petites et moyennes entreprises. Par la suite, Finca-Rdc a rendu disponible le produit « Epargne » au profit de tous les épargnants de différentes catégories et couches sociales. Nous citons, les personnes privées, les entrepreneurs, les associations, les entreprises publiques et privées. En définitive, FINCA-Rdc est en route vers une inclusion financière la plus intégrale ». 

Image retirée.« Raison pour laquelle notre engagement actuelle est : « Finca, construire l’avenir ensemble ». Avec Finca nous voulons construire l’avenir avec chaque congolais. Nos clients, notre personnel, nos partenaires locaux ou internationaux, sans aucune discrimination. Par ailleurs, Finca s’engage de donner la possibilité à tout citoyen congolais d’être bancarisé, le stimulant à avoir confiance aux institutions financières structurées et règlementées, offrant la facilité d’effectuer toutes les transactions en toute sécurité et transparence ».

Lepetit Baende

Articles similaires