RDC : les 10 faits économiques marquants de 2018 (Rétrospective)

PAR Deskeco - 26 déc 2018, Dans Actualités

L’année 2018 s’achève dans 5 jours pratiquement. Plusieurs événements ont marqué le monde économique et financier en République démocratique du Congo malgré l’agitation, dans la sphère politique, en ce qui concerne l’organisation des élections présidentielle et législatives nationales et provinciales cette année. DESKECO.COM recense ici 10 faits économiques qu’il juge marquants pendant cet exercice 2018.

  1.     La décision du gouvernement congolais de financer, sur fonds propre, le budget électoral d’environ 526 millions USD en une année. Cette somme représente plus de 10% du budget national uniquement consacré aux élections.
  2.          La publication du nouveau Code minier le 9 mars. A travers ce nouveau code, la RDC voudrait maximiser les revenus issus des exportations de ses principales matières premières sur le marché international. Ce nouveau code minier a remplacé celui de juillet 2002.
  3.          Inauguration le 10 mars de la nouvelle plateforme d’exploitation pétrolière par PERENCO. Cette société pétrolière a investi près  de 1 milliard USD dans l’acquisition de cet appareil de forage de dernière génération baptisé « NUADA ». Ce qui va lui permettre d’augmenter sa production pétrolière.
  4.          La Banque centrale du Congo a baissé le taux directeur le 10 avril. Il est passé de 20% à 14%. Cette orientation a été dictée par la perspective de la stabilité de manière à créer des anticipations des agents économiques, selon la Banque Centrale.
  5.          Signature le 16 octobre d'un « accord de développement exclusif » entre la RDC et deux entreprises chinoise et espagnole (« Chine Inga III » et « ProInga ») pour financer le projet du barrage Inga III sur le fleuve Congo d'une capacité de 11 000 mégawatts. Ce projet est estimé à 14 milliards USD.
  6.          La Banque africaine de développement s’est engagée à mobiliser 550 millions USD pour financer le projet de construction du Pont devant relier Kinshasa et Brazzaville sur le fleuve Congo. Le contrat a été signé le 8 novembre entre la BAD et les gouvernements des États participants (RDC et République du Congo), en marge d’une réunion d’investisseurs à Johannesburg en Afrique du Sud.
  7.         Décret du Premier-ministre du 24 novembre déclarant le cobalt, le germanium et le coltan « substances minérales stratégiques ». Désormais, ces minerais sont taxés à 10% à l’exportation venant de 3,5%.
  8.          Décret du Premier ministre du 11 décembre portant création de deux nouvelles taxes pour financer le contrôle des flux téléphoniques. Ce marché conclu de gré à gré a été confié à AGI. Ce décret du gouvernement congolais aura comme conséquence : la hausse de la pression fiscale de 27% dans les télécoms et des prix des Appels, SMS et Internet de 60%, selon les projections.
  9.          Record de production minière attendu du cuivre et du cobalt en 2018. Jusqu’à fin septembre 2018, la production minière et métallurgique affiche 911 505 tonnes de cuivre et 81 292 tonnes de cobalt. Les projections 2018 prévoient une production de plus de 1,1 million de tonnes de cuivre et de plus de 115 000 tonnes de cobalt.
  10.   Le secteur bancaire est phase de réaliser un résultat net après impôt d’environ 100 millions USD. Ce résultat représente le triple de celui de 2017, selon la Banque centrale du Congo.

 

Amédée MK

 
 

Articles similaires