Exploitation illicite des mines au Sud-Kivu : Sama Lukonde appelle le gouvernement à sévir contre les auteurs de cette situation

Ph. Droits tiers.
PAR Deskeco - 04 sep 2021 09:33, Dans Actualités

Le Premier ministre Sama Lukonde s'est appesanti sur le cas d'exploitation illicite des Mines dans la province du Sud-Kivu. Dans sa communication lors de la dix-huitième réunion du Conseil des ministres tenue le vendredi 03 septembre, Sama Lukonde a appelé le gouvernement à exercer la répression avec rigueur contre les auteurs de l'exploitation illicite des Mines dans cette province. 

"A la suite de la diffusion d’un magazine qui a révélé des cas de l’exploitation illicite des mines dans les provinces de l’Est, le Premier Ministre a appelé le Gouvernement à sévir contre les auteurs de cette situation qui est aussi facilitée par la présence des groupes armés qui empêchent le contrôle de l’Etat", fait savoir le compte-rendu du Conseil des ministres.

A cet effet, Sama Lukonde a invité les Ministres en charge de l’Intérieur, de la Justice et des Mines à prendre des dispositions nécessaires pour suivre de près cette situation.

Notons qu'une enquête réalisée par Alain Foka, journaliste à la Radio France Internationale (RFI), révèle de l'exploitation illicite à la mine de Kamituga. Cette mine située dans la province du Sud Kivu est exploitée par des sociétés chinoises non-autorisées. 

Après descente de l'autorité provincial à cette mine, les chinois qui exploitaient illicitement les minerais à cet endroit, ont fermé leurs portes pour se volatiliser dans la nature. 

Par ailleurs, Pékin "condamne toute exploitation illégale des ressources naturelles" en République démocratique du Congo, a affirmé jeudi sur Twitter l'ambassadeur de Chine à Kinshasa, sur fond d'accusations d'activités opaques d'entreprises chinoises en RDC.

"J’ai réitéré aujourd’hui, dans un entretien téléphonique" avec la ministre des Mines Antoinette N'Samba Kalambayi "la condamnation du gouvernement chinois contre toute exploitation illégale des ressources naturelles en RDC", a écrit l'ambassadeur, Zhu Jing. 

Dans son texte, le diplomate ajoute avoir assuré la ministre de "la disponibilité du gouvernement chinois à collaborer avec les autorités congolaises pour sanctionner les responsables".

Jordan MAYENIKINI

 
 

Articles similaires