RDC : plainte d'EGAL Sarl contre Jean-Jacques Lumumba, UNIS est prêt à présenter des preuves à la justice

DESKECO.COM
PAR Deskeco - 04 jan 2021 09:28, Dans Corruption

Le Réseau Panafricain de Lutte contre la Corruption (UNIS) a dressé une mise au point après la plainte de la société EGAL Sarl contre son coordonnateur, Jean-Jacques Lumumba, déposée auprès du procureur de la République du parquet près le TGI/Gombe, pour imputations dommageables.

UNIS rappelle que ses diverses sorties de presse concernant la société EGAL ont simplement consisté à énumérer des indices irréfutables remettant en cause l’intégrité, la transparence et davantage la citoyenneté de cette société.

Concernant la "source frauduleuse du capital", dont Jean-Jacques Lumumba fait mention dans ses récentes sorties médiatiques, UNIS, estime que les dernières réactions de EGAL n’en font même pas mention, alors que c’est le fait le plus lourd pour une entreprise dont l’importance du capital et l’extension actuelle sont en rupture totale avec la réalité économique du pays.

"EGAL oublie- t-il ce fait important que nous avons relevé faisant état du bénéfice direct d’un transfert de la banque centrale ?", s'interroge UNIS.

Le Réseau Panafricain de Lutte contre la Corruption promet à son tour de saisir la justice pour la permettre de prendre sa responsabilité devant le nombre de faits qu'il reproche à EGAL Sarl et cela en lui disponibilisant les éléments pouvant servir de preuve en sa possession.

"Un élan citoyen d’intégrité et transparence est lancé actuellement au plus haut sommet de l’Etat. Nous pensons humblement qu’une société comme la vôtre devrait prouver au peuple congolais qu’elle s’inscrit dans cette optique. S’y inscrire c’est accepter le débat contradictoire que nous avons lancé et y répondre par des preuves de bonnes pratiques dans toutes vos transactions... Mais puisque vous en venez vite à cela, nous sommes à notre tour dans l’obligation de saisir la justice, non seulement pour éluder une éventuelle manœuvre dilatoire que cacherait votre geste, mais surtout pour permettre à la justice de prendre sa responsabilité devant le nombre de faits que nous vous reprochons et cela en lui disponibilisant les éléments pouvant servir de preuve en notre possession", indique la mise au point d'UNIS.

Cette plateforme de la société civile trouve que la lutte contre la corruption commence à porter du fruit en RDC. De ce fait, elle appelle le Chef de l'Etat Félix Tshisekedi à maintenir ce cap en montrant la même rigueur institutionnelle à toutes les parties prenantes aux diverses opérations et exploitations économiques.

"Alors que la lutte contre la corruption semble commencer à porter du fruit, c’est le moment de redoubler de vigilance, de garder le cap et surtout de montrer la même rigueur institutionnelle à toutes les parties prenantes aux diverses opérations et exploitations économiques, levier sur lequel repose l’accomplissement de la promesse au peuple, non pas seulement celle que vous lui avez faites, mais davantage, celle édictée dans les lignes de notre constitution dont vous portez la charge", ajoute le Réseau Panafricain de Lutte contre la Corruption. 

Pour rappel, Jean-Jacques Lumumba, lanceur d'alerte et coordonnateur du Réseau Panafricain de Lutte contre la Corruption (UNIS), a fait des révélations sur EGAL Sarl, une société de droit congolais spécialisée dans les activités agro-pastorales. Au cours d'une interview accordée au média Upendo, Jean-Jacques Lumumba a fait savoir qu'à l'époque où il fût Responsable des engagements à la BGFI Bank, il a clairement vu des virements venant de la Banque Centrale du Congo décaissés sur le compte de la société privée EGAL Sarl.

Des actes selon lui "surréalistes", car, a-t-il dit, une banque centrale ne peut pas financer une société privée. Il a également fait savoir que la société EGAL ne paye pas correctement ses impôts. Elle a bénéficié de plusieurs exonérations.

UNIS, Réseau Panafricain de Lutte contre la Corruption est un Think Tank créé par des lanceurs d’alertes et activistes africains avec pour mission d’œuvrer pour un monde plus juste composé d’hommes et de femmes capables d’innovations.

Jordan MAYENIKINI

 
 

Articles similaires