La bourde de l’année : le gouvernement Ilunkamba a préféré financer la firme américaine « Industry Five » au détriment de la startup congolaise « Flech Tech » (Rétro DESKECO)

tablette Motema
PAR Deskeco - 30 déc 2020 09:26, Dans Startups

Au cours de l’année 2020, un scandale est passé presque sous silence. Sur décision arrêtée en conseil des ministres, présidé par le chef de l’Etat Félix Tshisekedi, le gouvernement a préféré octroyer un crédit, via le FPI, de 12 millions USD à la firme américaine « Industry Five » pour l’implantation en RDC d’une usine de montage des téléphones, ordinateurs et tablettes. Il se trouve que le même projet avait été porté par la startup congolaise « Flech Tech » au ministère de l’industrie qui a même aidé ces jeunes congolais à réaliser le business plan de ce projet.

Et puis, au Conseil des ministres, en lieu et place de présenter le projet de la startup congolaise, le ministre de l’Industrie a défendu et obtenu le financement pour le projet de la firme américaine. Curieusement les deux projets sont identiques comme deux gouttes d’eau jusque même au montant du financement sollicité. Fech Tech a écrit au ministre de l’industrie pour avoir des éclairages, aucune réponse n’a jamais été donnée.

Dans son programme, le président de la République, Félix Tshisekedi, a toujours promis de créer des millionnaires Congolais.

Rétro DESKECO

Installation d’une usine des téléphones en RDC : le gouvernement préfère financer la firme américaine « Industry Five » au détriment de la startup Congolaise « Flech Tech »

La République démocratique du Congo peut-elle un jour assumer son leadership en termes d’industrie et de technologies en Afrique subsaharienne ? Cette question reste un rêve à ce jour. Tant, le gouvernement qui pilote le management du pays ne fournit à ce jour aucun effort louable dans le sens de promouvoir effectivement une intelligence purement congolaise dans l’industrie et les innovations technologiques. Pour preuve, le gouvernement dirigé par Sylvestre Ilunga Ilunkamba, a préféré, sur décision prise dans un Conseil des ministres dirigé pourtant par le président de la République, financer, via le FPI jusqu’à 12 millions USD, l’implantation en RDC d’une usine de montage et de production des téléphones, tablettes et ordinateurs.

RDC : les promoteurs du label "Motema" s'inquiètent de l'absence de financement du gouvernement pour le projet de l'usine de montage des tablettes et smartphones

Dieudonné Kayembe Kabukala, gérant et CEO de la marque des appareils électroniques "Motema", fabriqués par la main d'oeuvre congolaise, déplore l'opacité du ministre de l'Industrie, Julien Paluku, dans la gestion du projet des fabrications des tablettes et smartphones Motema. Il s'inquiète surtout du manque de financement promu par le gouvernement jusqu'à ce jour alors que la firme américaine "Industry Five" vient de bénéficier pour  un projet similaire de 12 millions USD du FPI (Fonds pour la promotion de l'industrie).

 
 

Articles similaires