RDC : Ivanhoe Mines porte à la hausse ses prévisions de production du cuivre en 2021 dans la fourchette de 90.000 à 95000 tonnes, déjà 63.000 tonnes produites au 20 octobre

Usine de Kamoa
Les 14 cellules de flottation du concentrateur de phase 2 installées à Kamoa
PAR Deskeco - 03 nov 2021 08:14, Dans Mines

Les coprésidents d'Ivanhoe Mines Robert Friedland et Yufeng « Miles » Sun ont annoncé que la phase 1 de l'usine de concentration de Kamoa-Kakula de 3,8 millions de tonnes par an (Mtpa) a atteint ou dépassé tous les critères de conception et fonctionne maintenant en régime permanent. Des travaux d'optimisation sont en cours pour améliorer encore les performances d'exploitation de l'usine, rapporte u communiqué de l'entreprise.

Un total de 323 368 tonnes de minerai a été broyé en octobre à une teneur d'alimentation moyenne de 5,89 % de cuivre , dépassant le taux d'exécution mensuel de 316 667 tonnes. La production au cours des 10 derniers jours d'octobre était en moyenne de 611 tonnes de cuivre en concentré par jour. Le 25 octobre, un nouveau record de production quotidienne de 729 tonnes de cuivre en concentré a été atteint.

Un record de 16 211 tonnes de cuivre en concentré a été produit (produit filtré) au cours du mois de déclaration terminé le 20 octobre – le cinquième mois complet de production de Kamoa Copper – près de la production cible de la phase 1 de 16 666 tonnes par mois, soit 200 000 tonnes par an.

La teneur moyenne en cuivre des concentrés flottants en octobre était de 51,5 % . Un total de 62 974 tonnes de cuivre en concentré avaient été produites depuis le début de l'année au 20 octobre 2021, pour livraison soit à la fonderie de cuivre de Lualaba près de Kolwezi, soit sur les marchés internationaux.

Les taux de récupération du cuivre par flottation se sont établis en moyenne à 85,1 % en octobre. La récupération de cuivre à l'état d'équilibre de la phase 1, en régime permanent, est d'environ 86 %, selon la teneur du minerai d'alimentation.

Étant donné que l'usine de concentration de la phase 1 fonctionne à sa capacité nominale en régime permanent, d'autres mises à jour de la production ne seront fournies que sur une base trimestrielle, mais les rapports sur les progrès de la construction de la phase 2 se poursuivront. Ivanhoe Mines publiera ses résultats financiers du troisième trimestre 2021 avant l'ouverture des marchés le lundi 15 novembre 2021 , qui comprendront les premiers résultats financiers trimestriels de Kamoa-Kakula.

Mark Farren, PDG de Kamoa Copper, a déclaré : « Octobre a été un mois marquant pour nous à bien des égards. L'équipe du projet a réussi à mettre en service le deuxième filtre-presse à concentrés qui, selon nous, créera beaucoup de flexibilité en aval. Les volumes de concentré peuvent désormais être augmentés pour correspondre au potentiel de l'extrémité avant de l'usine de concentration (broyage), ce qui permet d'ajuster les récupérations en augmentant l'attraction de masse vers l'épaississeur de concentré. Bien qu'il ait fallu quelques semaines pour affiner le deuxième filtre-presse, les performances de l'usine ont répondu aux attentes en régime permanent malgré des pannes de courant régionales intermittentes au cours des trois premières semaines d'octobre. Les 10 derniers jours du mois ont vu une production moyenne de 611 tonnes de cuivre en concentré, et un nouveau record de production quotidienne de 729 tonnes de cuivre a été atteint le 25 octobre".

« Sauf problème majeur, l'équipe opérationnelle est convaincue que nous atteindrons la limite supérieure de notre objectif de production entre 90 000 et 95 000 tonnes de cuivre en concentré en 2021", estime Mark Farren.

Kamoa-Kakula devrait être la principale mine de cuivre à la plus haute teneur au monde, avec un taux d'extraction initial de 3,8 millions de tonnes par an( Mtpa) à une teneur d'alimentation moyenne estimée à plus de 6,0 % de cuivre au cours des cinq premières années d'exploitation, et 5,9 % de cuivre sur les 10 premières années d'exploitation. La phase 1 devrait produire environ 200 000 tonnes de cuivre par an, tandis que l'expansion de la phase 2 devrait augmenter la production à environ 400 000 tonnes de cuivre par an. Sur la base d'une analyse comparative indépendante, le scénario d'expansion progressive du projet à 19 Mtpa positionnerait Kamoa-Kakula comme le deuxième plus grand complexe minier de cuivre au monde, avec une production annuelle maximale de cuivre de plus de 800 000 tonnes.

Le projet de cuivre Kamoa-Kakula est une coentreprise entre Ivanhoe Mines (39,6%), Zijin Mining Group (39,6%), Crystal River Global Limited (0,8%) et le gouvernement de la République démocratique du Congo (20%). Un audit indépendant de 2020 des mesures d'intensité des gaz à effet de serre de Kamoa-Kakula effectué par Hatch Ltd. de Mississauga, au Canada, a confirmé que le projet sera parmi les plus faibles émetteurs de gaz à effet de serre au monde par unité de cuivre produite.

DESKECO

 
 

Articles similaires