RDC: le rapport de la mission d’enquête parlementaire sur notamment l’exploitation illégale des ressources naturelles à Mwenga attendu dans les prochains jours

Parlement
Assemblée nationale de la RDC. Ph. Droits tiers.
PAR Deskeco - 30 sep 2021 07:04, Dans Actualités

Le député Jean-Claude Kibala a conduit, en début du mois de septembre, une mission d’enquête parlementaire à Mwenga, province du Sud-Kivu.

Cette mission avait pour objectif recueillir les informations sur l’exploitation illégale des ressources naturelles  et la destruction de l’environnement, renseigne l’ordre de mission signée par Christophe Mboso, Président de l’Assemblée nationale en date du 7 septembre 2021.

De retour à Kinshasa, la « commission Kibala » a sollicité, un délai supplémentaire pour compléter  certains éléments du rapport. Pour y arriver, la commission a entamé depuis la semaine dernière, les séances d’audition des différents Services du ministère des Mines impliqués.

Des auditions des Services et du ministère mines

La commission a déjà auditionné quelques Services de ce ministère pour comprendre la problématique de l’exploitation illégale des ressources naturelles du pays. Il s’agit notamment du Cadastre Minier(CAMI), de la Direction des mines, de la Direction de l’inspection minière, du Service d’assistance et d’encadrement de l’exploitation minière artisanale et à petite échelle (SAEMAPE), de la Direction de protection de l’environnement minier, du Centre d’évaluation, d’expertise et de certification des substances minérales précieuses (C.E.E.C).

Il ressort, jusque-là, de ces auditions et du passage du CAMI, qu’une confusion est entretenue dans le rôle que jouent les différents organes. Pour le Directeur général du Cadastre minier, son établissement est notamment un Conservateur des titres miniers et de carrières. Ce qui se passe sur terrain relève de la compétence des autres directions ou services du Ministère. 

Voici à titre indicatif, la Direction de l’Inspection Minière recherche, détecte, constate et réprime les infractions liées aux activités minières prévues par le Code minier et ses mesures d`application.

Ces auditions vont se poursuivre demain jeudi, cette fois-ci, en présence de Antoinette Nsamba, ministre des mines.

 Des auditions des entreprises privées

La « commission Kibala » a aussi auditionné des entreprises privées dont Bandrow, titulaire du Permis d’exploitation dans lequel exploite quelques sociétés tenues par les sujets chinois et les coopératives minières à Mwenga. La commission a en outre auditionné certaines sociétés tenues par des chinois et des coopératives. Cette série est en cours.

Bérith Yakitenge

 
 

Articles similaires