RDC : Nicolas Kazadi et le Représentant Pays du FMI font le point sur le Programme économique triennal du gouvernement

Le ministre des Finances et le représentant résident du FMI
PAR Deskeco - 19 juil 2021 18:48, Dans Finances

Le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, et le Représentant Résident du FMI (Fonds monétaire international), Gabriel Leost, ont eu une séance de travail ce lundi 19 juillet autour du Programme économique triennal du gouvernement que le FMI a validé le 15 juillet dernier.

C’est à l’issue de cette audience que l’argentier national et le Représentant Résident du FMI ont animé une conférence de presse pour expliquer les motivations réelles de cet accord triennal qui est assorti d’une Facilité élargie de crédit (FEC) de 1,52 milliard USD à décaisser en sept tranches sur trois ans dont 216,8 millions USD ont été décaissés immédiatement après l’approbation du programme.

Pour Nicolas Kazadi, cet accord formel est le couronnement des efforts déployés par le gouvernement de l’Union Sacrée de la Nation investi fin avril dernier sous le leadership du président de la république, Félix Tshisekedi.

A cette occasion, le ministre des Finances a tenu à préciser que ce programme triennal est bel et bien un programme du gouvernement congolais que le FMI a validé selon les priorités que l’Exécutif Congolais s’est choisis. Dès lors, a-t-il insisté que ce programme triennal s’inscrit dans les priorités du gouvernement et vise à maintenir la stabilité macro-économique et à placer la RDC sur la voie d’une croissance durable et inclusive, centrée sur l’amélioration du capital physique et humain et sur une gouvernance solide.

Donnant quelques éléments clés, le patron des Finances en RDC a indiqué que ce programme économique vise à atteindre quelques indicateurs macroéconomiques notamment des objectifs de croissance économique de 1,7% en 2020 à 4,9% en 2021 avant de passer à 5,6% en 2022. Sur le taux d’inflation, le gouvernement s’est engagé à maintenir le taux d’inflation 6% en 2021 venant de 15,8% en 2020. En ce qui concerne les réserves de change, le but poursuivi dans ce programme est d’atteindre 3 milliards USD au bout de trois ans. « On va y parvenir », a martelé Nicolas Kazadi qui a précisé que les réserves de change de la RDC sont aujourd’hui autour de 1,5 milliard USD.

Bien plus, le ministre des Finances a noté que cet accord triennal avec le FMI va ouvrir à la RDC d’autres voies pour des financements avec les autres bailleurs de fonds.

De son côté, le Représentant Résident du FMI a souligné que le Programme économique du gouvernement congolais a bénéficié d’un « soutien appuyé » du Conseil d’administre de cette institution de Bretton Woods. Il a indiqué que le FMI va maintenir un dialogue permanent avec le gouvernement congolais tout au long de la mise en œuvre de cet accord en lui apportant son assistance technique.

A en croire Gabriel Leost, parmi les conditionnalités de ce programme, le FMI soutient notamment l’accroissement des dépenses sociales et des investissements publics en République démocratique du Congo.

DESKECO

 
 

Articles similaires