RDC : Muhindo Nzangi a signé plus de 5 000 diplômes universitaires en 3 jours sur un lot important qui traîne dans son bureau, affirme le service de communication de l’ESU

Muhindo Nzangi, ministre de l'ESU. Ph. Droits tiers.
PAR Deskeco - 13 mai 2021 15:31, Dans Actualités

Le ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, Muhindo Nzangi fait face à un lot important des diplômes universitaires à signer.

Par ailleurs, le service de communication du Ministère de l’ESU signale, ce jeudi 13 mai, qu’en trois jours le ministre Muhindo Nzangi a déjà signé plus de 5 000 diplômes sur un lot important qui traîne dans son bureau. Dans le lot de transmission que le ministre devra signer, figurent des diplômes de 2001 à 2021.

Selon Stany Bomongo, chef de bureau au Programme et Equivalence des Diplômes et Niveaux d’Etudes Académiques, le ministre Muhindo Nzangi peut atteindre et signer plus d’un million de diplômes.

« Les diplômes que le ministre de l’ESU doit signer peut dépasser un million au cas où, tous les établissements se donnaient la peine d’épurer les arriérés depuis qu’ils ont commencé à désaxer les finalistes dans leurs établissements respectifs. Si le ministre pouvait présenter cette situation et leur faire pression, il peut dépasser plus d’un million des diplômes sur sa table pour la signature », a-t-il dit.

A l’en croire, plusieurs diplômes se trouvent encore au niveau des universités et Instituts Supérieurs, une fois envoyés à la Commission de l’ESU, le ministre aura du pain sur la planche.

« Nous comptons ici des diplômes de plusieurs années. Dans le lot de transmission, on a parfois 6 années académiques. Il y a des diplômes des années 1990 qui nous sont transmis aujourd’hui. Pour que le ministre puisse signer plusieurs diplômes, ça dépend de la manière dont les établissements vont s’y mettre pour transmettre le diplôme au niveau de la commission. Si tous les arriérés des diplômes sont transmis à la commission, le ministre aura de la peine » a-t-il ajouté.

Rappelons qu’en République Démocratique du Congo, force est de constater que depuis un temps, la pratique où l’on remet une attestation ou autres documents administratifs en lieu et place du diplôme, se porte bien. Plusieurs diplômé(e)s des universités et Instituts Supérieurs n’ont jamais reçu leurs diplômes. Parmi les raisons évoquées, il y a « le manque de signature » du ministre de tutelle.

Une pratique que veut éradiquer, l’actuel ministre de l’ESU, Muhindo Nzangi. A peine nommé à ce poste, le ministre a débuté le processus de signature des diplômes à la disposition de son ministère.

Jordan MAYENIKINI

 

 

 
 

Articles similaires