RDC : Félix Tshisekedi lève les mesures conservatoires prises après la démission du gouvernement Ilunkamba

Ph. Droits tiers.
PAR Deskeco - 29 avr 2021 10:19, Dans Actualités

Les mesures conservatoires prises le 30 Janvier 2021 après la démission du gouvernement Ilunkamba ont été levées suite à la décision prise par le président de la République Félix Tshisekedi.

Dans un communiqué lu à la chaîne nationale, la présidence de la République renseigne que cette mesure fait suite à la motion n°002/CAB/P/AN/MMPC/2021 du 26 avril 2021, portant investiture du gouvernement de la République à la suite de l'approbation de son programme présenté par le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge.

"Le nouveau gouvernement ayant été investi le 26 avril 2021 par l'assemblée nationale et sur instruction de la haute hiérarchie, les décisions ci-après sont prises:les mesures conservatoires du 30 janvier 2021 sont donc levées suivant les modalités qui seront communiquées en Conseil des ministres ;les dossiers traités et ceux en cours de traitement relative subdites mesures doivent être transmis au Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge pour orientation sectorielle et prise en charge", a dit Guylain Nyembo, Directeur de Cabinet du Chef de l'État.

Rappelons qu'en date du 30 janvier 2021, la Présidence de la République avait pris des mesures conservatoires relatives à la démission du gouvernement de coalition. Il s'agissait entre autres de la :

• La suspension jusqu'à nouvel ordre des engagements, des liquidations et des paiements de toutes dépenses publiques autres que celles liées aux charges du personnel ;

• La suspension des missions à l'extérieur du pays pour tous les membres du gouvernement ainsi que le personnel de leurs cabinets, sauf les déplacements liés à certains dossiers spécifiques pour lesquels les demandes d'autorisation seront examinées au cas par cas ;

• L'interdiction de recourir aux opérations de cession, de transfert et d'aliénation des actifs de l'État.

Toutefois, le Dircab de Félix Tshisekedi a précisé que les cas exceptionnels devront être soumis à l'appréciation et l'autorisation préalables du Chef de l'Etat.

Jordan MAYENIKINI

 
 

Articles similaires