RDC : la BCC accuse les actionnaires de la BIAC d'entraver la mission de liquidation de cette banque et appelle l'opinion à la vigilance

BIAC
PAR Deskeco - 14 fév 2021 12:50, Dans Finances

Dans un communiqué publié ce vendredi 12 février, la Banque Centrale du Congo informe le public qu'elle a procédé en date du 30 septembre 2020 au retrait d'agrément de la Banque Internationale pour l'Afrique au Congo, BIAC s.a., conformément aux dispositions de la loi n°003/2002 du 02 février relative à l'activité et au contrôle des Établissements de crédit, dite loi bancaire et ce, après avoir subi la mauvaise foi des actionnaires et épuisé les pistes de solution pour son redressement.

La Banque Centrale du Congo rappelle dans son communiqué qu'elle a confié la mission de liquidation à un cabinet recruté par appel d'offre restreint afin de conduire à la bonne fin et suivant les standards nationaux et internationaux ledit processus, dont l'objectif est de préserver la confiance de la population dans les institutions financières agréées, notamment en protégeant l'épargne du public. 

La BCC accuse les actionnaires de la BIAC d'entraver la mission de liquidation de cette banque.

"Cependant, les actionnaires de la BIAC dissoute entravent, d'une part, la mission de liquidation de cette banque et d'autre part participent de manière active, sans aucune procédure formelle et transparente, à l'installation de Monsieur Jean-Pierre Pfingu Nsuami, vice-président de l'Ordre national des Experts Comptables au Congo, ONEC, en qualité de Gestionnaire du patrimoine de la banque liquidée, rôle sans fondement légal", renseigne le communiqué de la BCC.

De ce fait, la Banque Centrale du Congo tient à alerter l'opinion publique sur la validité des actes posés par le prétendu gestionnaire du patrimoine de la BIAC s.a. en liquidation et invite le public à la prudence, car l'intéressé s'attelle à accompagner les personnes malveillantes, auteurs des actes de fraude et mauvaise gestion ayant conduit à la faillite de la banque en liquidation et par ailleurs, déférées devant les cours et Tribunaux par
l'Autorité de Régulation et de Contrôle.

Dans ce même communiqué, la Banque Centrale du Congo convie le public, en général et les anciens clients, travailleurs et autres tiers engagés dans la BIAC s.a. liquidée à la sérénité, en les rassurant que tous les efforts sont mis en œuvre pour garantir leurs intérêts sans faille, au gré de l'aboutissement des démarches et procédures en cours conformément à la loi bancaire.

Jordan MAYENIKINI

 
 

Articles similaires