RDC : des frais annexes surchargent le prix du passeport Congolais

passeport biométrique de la RDC
PAR Deskeco - 21 jan 2021 13:22, Dans Finances

Le nouveau prix du passeport biométrique a été fixé à l'équivalent en franc congolais de 99 USD, par un arrêté interministériel signé le 10 novembre 2020 par la ministre des Affaires étrangères, Marie Tumba Nzenza, et le ministre des Finances, Sele Yalaghuli. Le même arrêté interministériel a fixé le délai d'attente pour la livraison du passeport biométrique à 7 jours pour les requérants se trouvant à Kinshasa ; à 14 jours pour ceux des provinces et à 28 jours pour ceux de l'extérieur du pays.

Sur terrain DESKECO.COM constate des indignations de la population sur les frais supplémentaires qui accompagnent l'obtention du passeport notamment "la fiche de l'ANR".

"Vous payez le passeport à 99 $ mais il faut payer encore des frais à l'ANR. A quoi servent ces frais? Donc on doit dire que le prix du passeport n'est pas celui qu'on nous a promis", a déclaré à DESKECO.COM un requérant.

D'autres requérants affirment avoir payé quelques pots de vin aux facilitateurs afin de procéder rapidement à la seconde étape consistant en la capture de la photo des requérants. 

Même constat fait par la campagne "le Congo n'est pas à vendre" (CNPAV) qui a noté des irrégularités dans le processus d'obtention du passeport biométrique.

"Il est vrai que pour la question du passeport où les résultats sont palpables, on note encore beaucoup d'irrégularités. Il y a beaucoup des gens qui n'arrivent pas à se procurer le passeport au prix tel qu'indiqué par le ministère des Affaires étrangères. Mais nous notons quand même quelques satisfactions avec ce prix bien que le contrat ayant été reconduit avec une filiale de SEMLEX", avait déclaré Jimmy Kande, Coordonnateur pays de l'UNIS, lors de l'échange des vœux du CNPAV. 

Quid des frais annexes ?

Les « frais annexes » dans la facture finale du passeport congolais, est la grande inquiétude qui s’est exprimée ces derniers jours notamment par les requérants du passeport congolais. 

Dans une de ses déclarations, le député Claudel Lubaya avait interpellé le gouvernement de supprimer tous les frais annexes qui ne figurent pas sur l'arrêté interministériel.

« J’invite le gouvernement à user de tous les moyens en son pouvoir pour rendre effectif le nouveau tarif, en supprimant tous les frais superflus et indus qui n’apparaissent pas sur l’arrêté précité", avait réagi le député André Claudel Lubaya.

Pour ce dernier, il s’agit, notamment, d’une redevance obligatoire aux contours flous portant sur la délivrance d’une « fiche ANR », collectée sans quittance par les services de l’Agence nationale de renseignements. « Ni le parlement ni le gouvernement n’exercent de contrôle sur son opportunité, sur les mécanismes de sa collecte, de sa gestion ou sur l’affectation des fonds générés »,  avait déploré le député.

Jordan MAYENIKINI

 
 

Articles similaires