RDC : le ministère des Finances annonce le début de la paie du mois de novembre depuis le lundi pour la police, l'armée et le SECOPE-KIN

Armée
PAR Deskeco - 20 nov 2020, Dans Finances

Le ministère des Finances a annoncé, dans un communiqué de presse publié mercredi 18 novembre, la clôture de la paie du mois d’octobre 2020 des agents et fonctionnaires de l’Etat le 14 novembre dernier, tel qu'établi dans sa programmation. Celle du mois en cours s’exécute depuis le 16 novembre.

Le ministère des Finances a indiqué dans son communiqué que l’armée, la police nationale et le service de contrôle de la paie des enseignants (SECOPE) ville province de Kinshasa ont déjà été servis.

“ Le cabinet de son Excellence Monsieur le ministre des Finances, Sele Yalaghuli, porte à la connaissance du public que le processus d'exécution de la paie pour le mois d'octobre 2020 des agents et fonctionnaires de l'administration publique s'est opéré conformément à la programmation arrêtée et s'est finalisé au 14 novembre courant. Le paiement des rémunérations pour le mois de novembre 2020 est effectif depuis le lundi 16 novembre ”, dit un communiqué du mercredi 18 novembre du ministère des finances.

Ce document précise que la paie s'exécute selon les séquences suivantes : Armée, police nationale, ministère de l'EPST, ministère de l'ESU, l'IGF, ministère de la santé, administration des ministères, administrations du pouvoir judiciaire, institutions politiques et enfin cabinets ministériels.

Le ministère des Finances ne communique pas souvent sur les opérations de paie. Sans nul doute la saga vécue récemment autour de la paie des agents et fonctionnaires de l’Etat a poussé le ministère de finances à communiquer sur ces opérations du dernier trimestre pour éviter tout malentendu.  

Pour rappel, dans cette correspondance du 6 novembre 2020, l’inspection générale des finances (IGF) Alingete Key attirait l’attention du Chef de l’Etat sur le non-paiement des rémunérations du personnel pris en charge par le Budget de l’Etat notamment les militaires, les policiers et fonctionnaires de l’Etat jusqu’en date du 5 novembre 2020 d’un reliquat de l’ordre de 185.252.167.057 CDF sur une enveloppe totale de 421.220.880.894 CDF alors que les recettes collectées en octobre ont été à hauteur de 576.187.234.508,83 CDF. 

Des accusations que le ministre des Finances, Sele Yalaghuli, a balayé d'un revers de la main dans une lettre au Chef de l’Etat le lendemain. Dans son courrier, il avait relevé plusieurs « déficiences et contre-vérités » de la lettre de l’Inspecteur général chef des services de l’IGF. Pour Sele Yalaghuli, contrairement aux affirmations d’Alingete Key, en ce qui concerne la paie des agents et fonctionnaires de l’Etat, elle est couverte chaque mois en raison de trois quarts et le reste, le mois suivant. Ainsi, à fin septembre 2020, toutes les paies des agents et fonctionnaires de l’Etat ont été effectuées. Et que la paie du mois d’octobre, notamment la queue de 185 milliards CDF, sera complètement exécutée au plus tard le 15 novembre 2020.

« Ce chevauchement de la paie entre deux mois résulte , d’une part, de la modicité des recettes (en moyenne mensuelle CDF 544 milliards) et, d’autre part, de l’importance des dépenses contraignantes et non discrétionnaires (en moyenne mensuelle 640 milliards, et ce sans prise en compte d’autres dépenses d’environ CDF 100 milliards) », expliquait Sele Yalaghuli tout en précisant que les dépenses contraignantes ce sont les rémunérations (CDF 420 milliards) et les dépenses de souveraineté, humanitaires et du services de la dette (CDF 220 milliards).

DESKECO

 
 

Articles similaires