RDC : le CNPAV demande à la Justice une enquête indépendante sur Dan Gertler pour corruption dans le dossier Kalukundi

Emmanuel Umpula et Jimmy Kande
PAR Deskeco - 09 nov 2020 14:56, Dans Actualités

 La campagne anti-corruption « le Congo n’est pas à vendre » (CNPAV), a salué, au cours d'une conférence de presse tenue ce lundi 09 novembre, la condamnation par la justice américaine d’OZ Africa, une filiale du fonds d’investissement spéculatif américain Och-Ziff, pour corruption liée à un projet minier en République Démocratique du Congo. La Campagne exhorte la justice congolaise à enquêter sur les allégations afin de s’assurer que toute personne impliquée dans le dossier rende compte de leurs actes et afin que les victimes congolaises soient reconnues et indemnisées.

Le jugement du tribunal de New-York a accordé 135 millions USD en restitution aux anciens actionnaires d’Africo Resources Ltd, qui ont été reconnus comme des « victimes de crimes » par le tribunal pour avoir perdu leurs investissements dans la mine Kalukundi, qui allait bientôt être développée, dans le sud du Congo, au Lualaba.

« Nous félicitons la justice américaine parce qu’elle est venue conforter la position du CNPAV qui a toujours dénoncé le cas de corruption en RDC. Tout en saluant ce jugement, nous disons que la voix congolaise n’a pas été entendue. Les faits se sont passés au Congo, donc c’est ici qu’il y a eu corruption. Nous estimons que les communautés victimes de cette corruption devraient être aussi reconnues et être rétribués par rapport à cet argent de 135 millions USD. Nous demandons à la justice congolaise d’ouvrir des enquêtes contre les personnes impliquées », a déclaré Emmanuel Umpula de l’organisation African Resource Watch (AFREWATCH).

Dans son allocution, Jimmy Kande, coordonnateur de « Unis RDX », Réseau Panafricain de Lutte Contre la Corruption, a exhorté la justice congolaise de poursuivre toutes les personnes nommément citées dans le verdict de la justice américaine.

« Nous avons voulu sonner l’alarme sur le fait qu’il y a des victimes congolaises aussi qui sont là mais qui ne sont pas prises en compte dans ce jugement rendu à New-York. Vu qu’il y des gens qui sont nommément cités dans ce jugement, la justice congolaise doit à son tour ouvrir une enquête afin que les pratiques de corruption cessent dans notre pays », a dit Jimmy Kande.

En effet, le CNPAV relève que l’homme d’affaires israélien Dan Gertler est cité comme étant un acteur du système de corruption dans les documents judiciaires déposés dans cette affaire contre Oz Africa. Dans un dossier déposé au tribunal en mars 2020, les avocats d’Oz Africa ont déclaré qu’il « clair que la plupart des actes répréhensibles ici ont été directement posés non pas par Oz Africa, mais par d’autres plus coupables comme Gertler et des responsables corrompus de la RDC ». Gertler a toujours nié toute responsabilité en lien avec des actes répréhensibles commis au Congo. Cette affirmation vient renforcer les allégations contenues dans les rapports de plusieurs organisations membres du Congo n’est pas à vendre qui sonnaient déjà l’alarme sur les mauvaises pratiques de Dan Gertler au Congo.

Le CNPAV s’étonne de voir les tribunaux étrangers juger des acteurs impliqués dans la corruption au Congo, alors que notre propre justice reste inactive face à ces actes. Pour cette plateforme de la société civile, la justice congolaise devra agir en commanditant une enquête indépendante sur les affaires liées à ces acteurs impliqués et leurs complices enfin que celui-ci, soient également jugés en RDC.

Malgré que Dan Gertler soit sous sanctions américaines depuis décembre 2017, il semblerait, selon des rapports des ONGs à ce sujet, qu’il continue d’agir impunément au Congo, possiblement aidé par ses affiliations avec certains membres de l’élite congolaise. 

De ce fait, le CNPAV recommande :

A la justice congolaise de commissionner une enquête indépendante sur les activités de Dan Gertler au Congo.

A Félix Tshisekedi de s’impliquer personnellement et d’user de son pouvoir de chef d’Etat afin que les différentes institutions de lutte contre la corruption et blanchiments des capitaux se penchent sur les affaires de Dan Gertler et que justice soit enfin faite.

A la justice congolaise américaine de considérer, suite à ce jugement, les victimes congolaises de ces actes de corruptions et d’agir pour que justice leur soit également rendue. 

Jordan Mayenikini 

 
 

Articles similaires