Kinshasa : un avocat demande des comptes à Gentiny Ngobila sur l'absence de l'éclairage public dans la capitale

éclairage
PAR Deskeco - 19 oct 2020, Dans Actualités

Chris Shematsi, avocat et membre du mouvement citoyen "Compte à rebours" et le juriste Alain Ikala Engunda ont saisi ce lundi 19 octobre, le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, au sujet de la redevabilité relative à la taxe sur l’éclairage public que la population paie à travers des factures émises par la Société Nationale d’Electricité (SNEL).

Dans cette correspondance, M. Shematsi dénonce l’absence d’éclairage public qui s'observe sur la majorité des artères de la ville de Kinshasa.

« Qu'il nous soit permis de vous faire observer que l'absence d'éclairage public à Kinshasa est érigé en un principe qui connait à peine quelques exceptions. Les artères de Kinshasa sont littéralement dans le noir. Pourtant à travers nos factures d'électricité émises par la SNEL nous payons la taxe sur l'éclairage public qui s'avère être une taxe provinciale au regard de l'ordonnance-loi n°18004 du 13 mars 2018 fixant la nomenclature des impôts, des droits, taxes et redevances de la province et de l'entité territoriale décentralisée ainsi que les modalités de leur répartition », dit Chris Shematsi.

Et d’ajouter : « Ainsi, à des fins purement d’illustration, si 1 million de Kinois payent 500 FC par mois au titre de taxe sur l’éclairage public via leurs factures d’électricité, cela constitue des recettes de l’ordre de 500 millions de FC soit l’équivalent de 250 milles USD par mois au profit de la province ».

Chris Shematsi appelle le Gouverneur à trouver des solutions qui soient disponibles, efficaces et pérennes.

Lire la suite ICI

 
 

Articles similaires