RDC : Sylvestre Ilunga présente l’économie du Projet de Budget 2020 devant l’Assemblée nationale

premier ministre
PAR Deskeco - 18 nov 2019, Dans Finances

Le Premier Ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, vient de présenter à l’assemblée nationale, ce lundi 18 novembre, l’économie du Projet de Budget 2020.

Ce Projet de Budget 2020 du pouvoir central "est présenté en équilibre, en recettes et en dépenses, à 16.895,8 milliards de FC, représentant 17,3% du PIB et un taux d’accroissement de 63,2% par rapport aux prévisions budgétaires de l’exercice 2019 arrêtées à 10.352,3 milliards de FC", a présenté le Premier ministre à la plénière de la Chambre basse du Parlement.

Les principaux indicateurs de ce projet de loi de finances sont les suivants :- Taux de croissance du PIB : 5,4% ; - Déflateur du PIB : 7,3 ; - Taux d’inflation moyen : 6,8% ; - Taux d’inflation fin période : 6,5% ; -Taux de change moyen : 1.687,4 FC/USD ; - Taux de change fin période : 1.687,9 FC/USD ; - PIB nominal : 97.683,7 milliards de FC ; -Pression fiscale : 13,3%.

Du côté recettes, elles sont de l’ordre de 16.895,8 milliards de FC et sont constituées des recettes du budget général de 15.584,8 milliards de FC, des recettes des budgets annexes de 305,4 milliards de FC et des recettes des comptes spéciaux de 1.005,5 milliards de FC.

Les recettes du budget général comprennent les recettes internes de 13.205,8 milliards de FC et les recettes extérieures de 2.378,9 milliards de FC, représentant respectivement 84,7% et 15,3% du budget général. Les recettes internes accusent un taux d’accroissement de 56,4% par rapport à leur niveau de l’exercice 2019 arrêté à 8.443,9 milliards de FC. Elles sont constituées des recettes courantes d’un import de 13.025,8 milliards de FC et des recettes exceptionnelles de 180,0 milliards de FC. Les recettes courantes ont connu un accroissement de 57,1% par rapport à leur niveau de 2019 situé à 8.293,9 milliards de FC.

Du côté dépenses, elles se chiffrent aussi à 16.895,8 milliards de FC contre 10.352,3 milliards de FC de l’exercice 2019, soit un taux  d’accroissement de 63,2%. "Elles sont réparties en budget général, budgets  annexes et comptes spéciaux, en équilibre avec les recettes correspondantes".

Les deux chambres du Parlement ont jusqu'au 15 décembre 2019 pour examiner et adopter ce Projet de Budget présenter  avec un retard de plus de 60 jours conformément à la constitution.  Le débat général du Projet de Budget a commencé. Le Premier ministre devra répondre à toutes les questions soulevées par les députés nationaux.

Amédée MK

 
 

Articles similaires