RDC : les Bons du Trésor échus en janvier 2021 ont été remboursés grâce aux appuis budgétaires du FMI et de la BAD à hauteur de 14,2 millions USD

BCC
PAR Deskeco - 18 fév 2021 09:47, Dans Finances

Dès le premier mois de l’année 2021, les finances publiques sont au rouge au point qu’en janvier le gouvernement n’a pu rembourser les Bons du Trésor échus que grâce aux appuis budgétaires du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque africaine de développement (BAD).

En effet, l’Exécutif national a soutiré 28,4 milliards de CDF (13,739 millions USD) des appuis budgétaires des partenaires extérieurs, en l’occurrence le FMI et la BAD, pour rembourser les Bons du Trésor échus.

En janvier dernier, le gouvernement n’a pu lever que 6 milliards de CDF (3 millions USD) sur les 40 milliards visés par les Bons du trésor, soit un taux de réalisation de 15% seulement.

Il faut noter que les opérations financières du compte du trésor ont enregistré un déficit budgétaire de 29,4 milliards de FC (14,223 millions USD), résultant des recettes de l'ordre de 530,6 milliards de FC (256,603 millions USD) et des dépenses de 560,1 milliards de FC (270,972 millions USD). Ici aussi, c'est avec une quotité tirée des appuis budgétaires du FMI et de la BAD que ce déficit a été comblé.

Autant dire que la question de la mobilisation des recettes reste cruciale pour le prochain gouvernement qui sera piloté par le Premier ministre Sama Lukonde. Selon le gouverneur de la Banque centrale du Congo, Déogratias Mutombo, il faudra des réformes structurelles approfondies pour permettre à l’Etat d’accroitre sa capacité de mobilisation des recettes publiques.

« Il faut des réformes fiscales pour accroitre la mobilisation des recettes publiques de manière à permettre à l’Etat de dégager des marges budgétaires qui peuvent être affectées de manière progressive aux investissements publics parce qu’aujourd’hui nous mobilisons à peine moins de 10% de notre Produit intérieur brut. Notre collecte fiscale est parmi les plus faibles de la planète.  Si nous pouvons atteindre le minimum de 20% du PIB, par exemple 1 milliard de dollar par mois, nous serons en mesure de financer notre Plan de relance économique. C’est possible parce que notre PIB est d’environ 50 milliards USD », a déclaré Déogratias Mutombo le mardi 16 février au cours de la traditionnelle conférence de presse tenue à l’issue de la réunion du Comité de politique monétaire.

Il sied d’indiquer que le gouvernement prévoit au second semestre 2021 les émissions des Bons du trésor indexés en dollar américain. L’on pense que cette mesure permettra d’attirer davantage d’opérateurs économiques sur le marché local des titres financiers. Depuis octobre 2019 que le gouvernement a lancé les Bons du Trésor, ils sont toujours émis en monnaie nationale, le franc Congolais.

Amédée Mwarabu

 
 

Articles similaires