Tapez pour rechercher

Startups

Commerce de viande de porc braisée: Certains “nganda” arrivent à vendre jusqu’à 7000 USD par mois

Partager

DESKECO.COM vous fait découvrir les spécificités culinaires autours des bistrots qui boostent la vente des produits brassicoles. Aujourd’hui, nous nous intéressons à la vente la viande de porc braisée, une spécificité de la commune de Kalamu.

La majorité des vendeurs de viande de porc braisée sont installés sur l’avenue Kapela, qui relie la commune de Kalamu et celle de Ngiri-Ngiri. Une dizaine des Barbecues longent cette grande artère  remplie des bistrots de fortune. Pour Pichou Pambula, l’un des vendeurs, les acheteurs viennent de toutes les communes de la capitale. Selon lui, certains clients font des commandes à partir de leurs bureaux et de leurs maisons.

« Nous recevons plusieurs commandes chaque jours de la part de nos clients. Moi par exemple j’ai acheté une moto pour faire la livraison à domicile. Nous vendons le kilo à 14 000 FC soit 8,65 USD. Et chaque jour nous achetons un ou deux porcs de plus de 30 kilos et c’est souvent les weekends ou les jours fériés que nous vendons plus » a-t-il indiqué.          

Pichou Pambula affirme également que les agents de services sanitaires passent tous les jours pour vérifier la qualité de la viande vendue.

«  Les vétérinaires passent tous les jours et donnent leur ordre avant l’abattage de chaque bêtes et nous payons 2000 FC pour chaque tête. Nous veillons sur la qualité de nos produits pour ne pas faire fuir les clients.  Et nos dépenses se situent entre 35 et 50 000 FC pour l’achat des emballages, du bois de chauffe et des épices. Comme nous travaillons sur la voie publique, nous sommes aussi obligés de payer de temps en temps quelque chose aux agents de la commune. La plus grande difficulté reste l’approvisionnement. Nous n’avons pas de ferme certifiée pour nous permettre d’acheter de la viande à bon prix et à un taux fixe ».

Selon les calculs effectués vendre 30 kilos de viande de porc braisée à 14000 FC revient à plus au moins 259 USD au quotidien. Ce qui porte la vente à plus de 7750 USD le mois. Pourtant, ces vendeurs vendent jusqu’à plus de 50 Kilo par jour ce qui porte le chiffre à plus de 15 000 USD le mois.

La Fédération des Entreprises du Congo (FEC)a affirmé dans ses différentes interventions que l’économie congolaise repose 90 % sur le commerce informel. Selon elle, cet argent devrait être capté par le circuit bancaire pour être formalisé.

Willy Akonda Lomanga, Desk Eco  

Laisser un commentaire