Tapez pour rechercher

Actualités

Carburant-RDC: Le gouvernement va recourir à d’autres moyens pour soutenir la structure de prix

Partager

Le ministre d’état en charge de l’Economie a annoncé, lundi 19 mars 2018, que le gouvernement compte trouver des lignes budgétaires supplémentaires pour financer la structure du prix du carburant qui a augmenté à la pompe, de 1810 à 1890 FC pour le litre d’essence et 1800 à 1880 FC pour celui du gasoil.

Parmi les raisons de l’augmentation du prix de carburant, le ministre Joseph Kapika parle de l’obligation de l’Etat pour le moment de livrer du carburant à l’armée, à la police mais aussi d’autres entreprises de transport comme Transco, TransKin, Congo Airways et la SNCC.

“Pour ceux qui nous reprochent de donner du carburant aux structures étatiques, imaginez une fois que nous interrompons la livraison du carburant à l’armée, à la police ou encore à toutes ces entreprises de l’Etat… Si nous le faisons, il va y avoir des conséquences non seulement sur le plan de la sécurité nationale mais aussi, de manière générale, sur le coût du transport et des biens et services. Le gouvernement, grâce aux vingt-huit mesures mises en place depuis quelques temps, fait le nécessaire pour trouver des moyens financiers supplémentaires qui pourront, dans les jours à venir, nous aider à financer la structure du prix du carburant”, a-t-il indiqué.

Le ministre de l’Economie reconnaît toutefois que la livraison du carburant à toutes ces structures étatiques a également une répercussion directe sur le prix du carburant à la pompe. Mais il précise que le réajustement  actuel du prix est essentiellement lié à l’augmentation du prix du baril au plan international.

Le réajustement constaté dimanche dernier est uniquement lié à l’augmentation du prix du baril dans les différents marchés internationaux. Le prix de certaines matières premières se consolide de plus en plus depuis un certain temps à l’exemple du cuivre et du cobalt”, s’est justifié Joseph Kapika.

C’est la deuxième fois qu’il y ait augmentation du prix du carburant cette année et représente plus ou moins 8,84%.

Au plan international, le baril est resté, pendant près de deux ans, en dessous de 45 dollars USD et actuellement le baril se négocie à plus de 62 dollars USD. Les prix des matières premières sont en croissance depuis quelques mois sur le marché international à l’exemple du cobalt qui a doublé de prix, soit de 40. 000 dollars USD la tonne à plus de 88 500 dollars USD.

Willy Akonda Lomanga / Desk Eco

Laisser un commentaire