Sénat : le candidat Tibasima promet de dynamiser la collaboration entre la chambre haute du parlement et la Cour des comptes 

PAR Deskeco - 25 juil 2019, Dans Actualités

Il est à signaler en outre qu’auparavant dans son speech, il avait rappelé à ses collègues sénateurs qu’à l’époque où il était président-directeur général de l’Office des mines d’or de Kilo-Moto (OKIMO),  il avait eu à négocier un contrat qui permet aujourd’hui au pays de produire deux à trois tonnes d’or par jour.

« Assuré de votre choix, c’est cette expérience de parlementaire, d’ancien mandataire public et d’ancien membre du gouvernement de la République que nous comptons mettre à la disposition de notre chambre, en vue de réaliser de manière optimale les attributions dévolues au 2ème vice-président du Sénat par l’article 34 de notre Règlement intérieur. A savoir, le 2ème vice-président est chargé du contrôle parlementaire, des relations avec la Cour des comptes et du Conseil économique et social… », s’est-il adressé à ses collègues sénateurs.

Il les a exhortés, en effet, de porter leur choix sur sa personne, dont le profil « est parfaitement compatible avec les tâches dévolues au poste de 2ème vice-président de notre chambre ». Ainsi s’engage-t-il à assumer cette tâche avec loyauté, humilité, compétence et responsabilité…

« Comme vous nous accorderez votre confiance, nous ne ménagerons aucun effort, en faisant preuve de créativité, sous la conduite du président du Sénat et avec votre collaboration à vous tous, pour notamment optimiser la qualité et l’efficacité du contrôle parlementaire ; dynamiser la collaboration entre la chambre haute et la Cour des comptes ; établir et garantir une parfaite synergie entre le Sénat et le Conseil économique et social en vue d’impulser le développement socio-économique de l’ensemble du pays, sur base des préoccupations majeures de nos différentes circonscriptions électorales, les provinces ; rendre régulièrement compte des activités dont les attributions seront dévolues au 2ème vice-président, autrement dit, assurer une évaluation permanente de notre prestation pour des réajustements conséquents ; et prioriser l’examen et la recherche par le Sénat, en collaboration avec le gouvernement central et ceux des provinces, des solutions durables aux problèmes d’insécurité et d’instabilité qui retardent le développement inclusif de notre pays », a-t-il sensibilisé ses collègues sénateurs.

Il est à noter que cette campagne électorale se clôture ce jeudi 25 juillet 2019 au Palais du peuple avec l’audition des candidats (au nombre de 10) aux postes de rapporteur et rapporteur-adjoint, questeur et questeur-adjoint. L’élection et l'installation des membres du bureau définitif du Sénat auront lieu le samedi 27 juillet courant.

Lepetit Baende

Articles similaires