RDC : Un député exige un audit de la gestion du gouvernement provincial sortant du Kasaï Oriental

PAR Deskeco - 08 mai 2019, Dans Actualités

Le déballage que l’assemblée provinciale de Kinshasa est en train de faire de 12 ans de gestion d’André Kimbuta fait des émules. Un député national, élu de la circonscription de Lupata Pata dans la province du Kasai Oriental, Eric Ngalula Ilunga, demande aux députés provinciaux de suivre l’exemple de leurs collègues de Kinshasa.

« Je recommande à l’Assemblée provinciale du Kasaï Oriental de suivre l’exemple de Kinshasa. Ils devront enquêter sur la gestion de la province du Kasaï Oriental sur les 13 dernières années parce que pour que le nouveau gouverneur du Kasaï oriental travaille pour l’intérêt du peuple, il devra détecter le mal. L’UDPS doit faire la différence dans la bonne gouvernance. C’est ainsi que nous marquerons l’histoire. Dans ce siècle, le Kasaï Oriental vit dans une extrême pauvreté, sans eau ni électricité. Appliquons la constitution en exigeant nos 40% de rétrocession. Construisons des infrastructures pour développer notre province. La province du Kasaï or a été complètement oubliée trop longtemps. L’heure de son décollage a sonné », a dit Eric Ngalula Ilunga, se confiant à Actualite.cd

Cet élu estime qu’après 13 ans de gestion, il n’y a pas de résultat palpable au Kasaï Oriental.

« Ils ont été aux affaires pendant 13 ans et résultats : Pas d’eau, pas d’électricité. Le Kasaï oriental et parmi les dernières provinces sur l’indice de développement national. Les Kasaïens ont quitté chez eux à cause de la pauvreté. Même si à la prise aux commandes  de la province par les anciens dirigeants en 2007 il y avait quelques problèmes. En 13 ans ils ont changé quoi? », se désole-t-il.

L’ancien gouvernement provincial de Kinshasa a laissé plus de 30 mois d’arriérés de salaire du personnel politique tant de l’Hôtel de ville que de l’assemblée provinciale non sans compter des dettes évaluées à plus de 18 millions USD. L’assemblée provinciale de Kinshasa a initié depuis la semaine passée une interpellation du ministre provincial des Finances. Cette interpellation a débouché à une mise en accusation judiciaire et à une motion de défiance en instance d’être votée.

Amédée MK

Articles similaires