RDC : L'ODEP appelle Félix Tshisekedi à annuler la nomination d'Albert Yuma

PAR Deskeco - 07 juin 2019, Dans Actualités

Les membres de l'Observatoire de la dépense publique (ODEP) se sont réunis du 4 au 5 juin à Kinshasa pour analyser l'impact de l'ordonnance présidentielle désignant les membres du Conseil d'administration et du Comité de gestion de la Gécamines.

A l'issue de ces discussions, l'ODEP, ayant passé au peigne fin la gestion de ces 50 dernières années de la Gécamines et notamment la gouvernance de cette entreprise ces dernières années, désapprouve particulièrement la reconduction du président du conseil d'administration, Albert Yuma.

Pour L'ODEP, la gouvernance de la Gécamines sous Albert Yuma a été caractérisée non seulement par l'opacité mais aussi par des scandales financiers qui ont conduit notamment le Fonds monétaire International à suspendre sa coopération formelle avec la RDC en décembre 2012.

Dès lors, l'ODEP appelle le président de la République, Félix Tshisekedi, à annuler la nomination d'Albert Yuma pour deux raisons principales.

“Sur le fond : - son leadership n’a pas permis le redressement de cette entreprise publique ; - son précédent mandat à la GECAMINES a excellé dans un scandale financier sans précédent privant ainsi le trésor public d’énormes recettes publiques et jusqu’à nuire à la réputation de la RDC vis-à-vis des partenaires extérieurs. A l’instar de la Banque Mondiale et Le Fonds Monétaire International ; - par ailleurs, faut-il en encore rappeler que le Président sortant du Conseil d’Administration de la GÉCAMINES dont le nom circulait comme probable premier Ministre a été récusé de toute part. Comment interpréter sa confirmation là où sa gouvernance a été la pire pour les finances publiques de cette entreprise de l’Etat ; - cette nomination contredit la vision politique même de feu Président de l’UDPS Etienne TSHISEKEDI et reprise par le Président FATSHI : « Le peuple d’abord », soutient l'ODEP dans sa déclaration signée par son président du conseil d'administration, Florimond Muteba Tshitenge.

A Lire aussi: RDC : Albert Yuma reconduit à la tête de la Gecamines, Sama Lukonde nommé DG

Tout aussi, sur la forme, cette organisation citoyenne, estime que “par la nomination précipitée du Président du Conseil d’Administration de la GECAMINES, les collaborateurs du Chef de l’Etat l’ont poussé à violer l’article 81 de la constitution”. “Donc, le Chef de l’Etat, garant de la constitution peut encore revenir sur sa décision, l’occasion de l’annulation cette ordonnance désignant les membres du Conseil d’Administration de la GÉCAMINES”, pense cette organisation spécialisée dans l'analyse citoyenne des finances publiques.

En conséquence, l'ODEP exhorte le chef de l'État à "ordonner un audit global de la Gécamines en vue de son redressement et contribuer davantage au budget national".

Amédée Mk

 
 

Articles similaires