RDC : les mines et le pétrole apportent une part significative au budget 2019 présenté par Bruno Tshibala

PAR Deskeco - 24 oct 2018, Dans Actualités

Le budget pour l’exercice 2019 présenté  le mardi 23 octobre 2018 par le Premier ministre, Bruno Tshibala, à l’assemblée nationale met un accent particulier sur la contribution du secteur des ressources naturelles principalement des mines et du pétrole.

Dans cette loi des finances, Bruno Tshibala affirme que les recettes provenant des pétroliers producteurs seront en augmentation de 57,5 %. Il justifie cela par l’accroissement de la production pétrolières qui passe de 22.000 à 30.000 barils par jour. ainsi la contribution du secteur pétrolier sera à l’ordre de  429, 5 milliards FC contre 272, 7 milliards FC voté en 2018.

Bruno Tshibala confirme ainsi les déclaration d’Alain Broche, Directeur Général de PERENCO REP, qui avait annoncé, le samedi 12 mai dernier, que sa société allait connaître à la fin 2018 une augmentation de 20% de sa production comparativement à 2017. Il avait espéré atteindre 30.000 barils par jour.

Concernant le secteur minier, le Premier ministre ne donne aucune indication chiffrée de manière directe. Il note toutefois l’accroissement des recettes découlant de l’augmentation des cours des matières premières. Cette contribution du secteur minier transparaît notamment dans les recettes découlant des impôts qui passent, selon Bruno Tshibala,  à 4 030, 4 milliards FC contre 2 700, 9 milliards FC en 2018, dégageant ainsi un taux d’accroissement de 48,5 %.

L’augmentation des recettes du secteur minier est la conséquence du nouveau code minier qui fixe  la redevance pour les métaux non ferreux et de base ainsi que pour les métaux précieux à 3,5 % contre 2,5 % et à 10 % pour  les minerais considérés comme stratégiques dont principalement le cobalt.

Willy Akonda Lomanga / Desk eco

 

 

Articles similaires