RDC-JAPON: Le port de Banana, le port de Matadi, le chemin de fer Kinshasa-Matadi dans le viseur de la JICA 

PAR Deskeco - 18 juil 2019, Dans Actualités

Aussitôt arrivé à Kinshasa, le dimanche 14 juillet courant à la tête d'une importante délégation, M. Sinichi  Kitaoka était d’abord reçu en audience par le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, le lundi 15 juillet. Au menu de ces échanges de près d'une heure, la consolidation de la coopération entre le Japon et la Rdc.

Lesquels entretiens ont aussi tourné autour de la formation de la jeunesse congolaise ainsi que sur le volet des infrastructures. L’occasion faisant le larron, la délégation japonaise a également profité pour remettre au Chef de l'Etat de la Rdc son invitation à la prochaine conférence internationale économique de Tokyo (TICAD 7).

Et juste après sa rencontre avec le Chef de l’Etat congolais, le n°1 de la JICA s’est rendu le même lundi dans la ville de Matadi pour une visite éclair. Ici au chef-lieu du Kongo Central, M. Shinichi Kitaoka, a d’abord visité le gouvernorat de province où il a été reçu par le nouveau chef de l’exécutif provincial, M. Atou Matubuana Nkuluki. Après quoi, il a eu une séance de travail avec les membres du gouvernement provincial, avant de passer à la visite du pont Président Mobutu Sese Seko, appelé abusivement pont Maréchal.

Au sortir de ces réunions, le n°1 de la JICA a confié à la presse congolaise qu’il y a certainement un plan très grand en Rd Congo et précisément au Kongo-central pour l’avenir

« Le port en eau profonde de Banana, la rénovation du port de Matadi, la rénovation du chemin de fer d’ici Matadi jusqu’à Kinshasa… Tous ces projets peuvent requérir beaucoup de temps et d’argent. Le Gouvernement doit établir des bonnes stratégies pour arriver à réaliser ces projets. Qu’est-ce qui doit-être la priorité ? Comment recevoir de l’argent ? Nous (Japon) allons disponibiliser nos conseillers aussi longtemps que possible. Mais les décisions doivent être prises par le gouvernement congolais. Je pense que le nouveau gouvernement va prendre des décisions sages. La première chose ce que nous allons donner nos meilleures idées pour le plan de développement. Après que le Gouvernement ait pris des décisions, c’est alors que nous allons coopérer sur base de ces décisions. Le calcul de temps est aussi un facteur très important. Pour nous, la coopération avec d’autres donateurs multi et bilatéraux, doit aussi être considérée. C’est d’une part. Et de l’autre, je pense qu’il faudrait également focaliser l’attention sur le développement humain (ressources humaines) : le soutien pour la santé, à l’éducation, l’enseignement professionnel… Ce sont des domaines qui ne requièrent pas beaucoup d’argent au début, mais qui donnent des dividendes à long terme. L’enseignement professionnel c’est un domaine qui connecte les gens à la société. Dans cette province nous allons poursuivre notre soutien et même l’étendre », a déclaré M. Shinichi Kitaoka. 

Pour sa part, le gouverneur Atou Matubuanga de la province du Kongo Central a exprimé ses impressions en ces termes : « Nous sommes très contents et fiers de recevoir le président de la JICA. Comme nous avons eu à le dire, le Kongo Central est une province amie du Japon. Parce que, c’est ici que le peuple japonais a décidé d’investir à travers ce pont OEBK. Ce pont qui fait la fierté de la coopération entre notre pays et le Japon. Ce pont qui facilite les mouvements des populations, les mouvements des opérateurs économiques à différents niveaux. Notre joie est de savoir qu’aujourd’hui, le président de la JICA est descendu chez nous pour venir voir ce que son pays a déjà fait en Rdc Congo, principalement au Kongo-central, et échanger avec nous les autorités au niveau de la province et nos bases, de ce qui pourrait être faits demain dans le cadre de la coopération Rdc – Japon pour le développement de notre province ».              

Lepetit Baende

Articles similaires