RDC : Déogratias Mutombo lance son livre Blanc sur la « Mise en place d’un marché intérieur des valeurs du Trésor en RDC »

PAR Deskeco - 05 oct 2019, Dans Actualités

La publication de cet ouvrage coïncide avec le lancement, 20 ans après, des adjudications sur les Bons du Trésor en République démocratique du Congo. Intitulé « Livre Blanc. Mise en place d’un marché intérieur des valeurs du Trésor en RD Congo » avec comme sous-titre « 30 propositions d’actions pour accélérer le développement du secteur financier et relever le défi de l’émergence », le livre de Déogratias Mutombo Mwana Nyembo, gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC), est préfacé par le professeur Evariste Mabi Mulumba.

Publié aux éditions « Weyrich », cet ouvrage compte 133 pages. C’est le président de la FEC (Fédération des entreprises du Congo) qui a procédé au vernissage de ce livre le vendredi 4 octobre 2019 dans l’auditorium de Kimpinski Fleuve Congo Hôtel de Kinshasa.

A travers une analyse rétrospective des causes des échecs des programmes économiques mis en œuvre en RDC depuis l’Etat Indépendant du Congo, l’auteur met en évidence l’insuffisance des moyens financiers comme le filigrane de ces revers. De son avis, résoudre cette problématique de financement des programmes économiques est « l’une des clés essentielle pour aligner l’économie congolaise sur le sentier de l’émergence », écrit l’auteur.

Subdivisé en quatre chapitres, l’ouvrage fait une rétrospective des émissions des titres publics en RDC, au premier chapitre. Dans cette partie, l’auteur parle des émissions des titres de la dette publique de 1885 à 1960. Il parle de la reprise des émissions des bons du Trésor en 1984 ou encore des émissions des titres publics à partir de 2000.

Dans le deuxième chapitre, il fait un état des lieux de la gestion de la dette publique en RDC. Ici, il fait un historique de la dette publique de la RDC et décrit le cadre de gestion de la dette publique. Au troisième chapitre, Déogratias Mutombo parle du cadre juridique et de gouvernance des valeurs du Trésor en RDC tout en épiloguant sur les principes d’organisation d’un marché des valeurs du Trésor et sur les règles de gouvernance du marché des valeurs du trésor.

Au quatrième et dernier chapitre, l’auteur cogite sur les implications des émissions des valeurs du trésor sur les politiques conjoncturelles et le développement financier.
Dans le livre il fait 30 propositions qui résument sa vision pour la consolidation du système financier, laquelle est porteuse de diversification économique de croissance ainsi que du développement inclusif.

Ces 30 propositions vont de « Considérer la soutenabilité de la dette comme fil conducteur de la stratégie de financement et de gestion afin de sauvegarder la crédibilité de l’Etat » à « Réfléchir sur le modèle de surveillance prudentielle adapté à la complexification évidente du système financier congolais en vue d’accroitre la résilience de ce système aux chocs » en passant par la garantie à accorder à la transparence pré-souscription pour assurer la prévisibilité des émissions des valeurs du trésor.

Dans sa conclusion, Déogratias Mutombo soutient que « l’histoire des émissions de valeurs du Trésor de 1887 à 2002 et l’examen de l’endettement public extérieur ont montré la nécessité pour la RDC de disposer d’un marché intérieur des valeurs du trésor ».

Les échecs de tentatives réalisées en 1984, 1986 et 2000 pour relancer ce marché, ne devraient pas constituer un motif d’abandon d’un tel projet. Au contraire, dit-il, "le résultat positif enregistré en début des émissions des bons du Trésor dans les années 80, l’expérience positive des émissions des bons BCC et l’augmentation de la marge de manœuvre de l’Etat congolais à la suite de l’annulation d’une partie importante de la dette publique extérieure constituent une opportunité tangible pour le pays ».

De son avis, « sur le plan économique, le contexte actuel, moins volatil que celui ayant prévalu lors des émissions des bons du trésor et des obligations à lots en 1984 et 1986, est favorable aux émissions des valeurs du trésor. Il va de soi que la relance de ces émissions devrait tenir compte de l’appétence du marché en faveur des valeurs du trésor. Ainsi, outre la nécessité de disposer d’une stratégie de communication robuste, il est indiqué de commencer, dans un premier temps, avec les émissions des bons du Trésor ».

Pour autant, Déogratias Mutombo, estime, en conclusion, « qu’il est plus que temps que l’Etat congolais soutienne l’activité économique au moyen d’un programme ambitieux d’investissement public dans les infrastructures, afin d’inspirer la confiance et d’attirer les investissements privés ».

Prenant la parole lors du vernissage de l’ouvrage, le gouverneur de la BCC a plaidé pour le réveil de la RDC. Si on ne se réveille pas, a-t-il dit, l’émergence de la RDC prévue en 2030 risque de nous trouver au même niveau. A l’instar de la Chine, la RDC doit aussi se réveiller pour exploiter tout le potentiel de sa richesse, croit-il.

Amédée Mwarabu

Articles similaires