Tapez pour rechercher

Actualités Développement durable

RDC: Une pétition adressée à Kabila contre l’exploitation pétrolière dans les parcs des Virunga et de la Salonga

Partager

Les communautés riveraines du Parc des Virunga (Nord-Kivu) ont présenté ce mercredi 26 septembre 2018 à Kinshasa, la pétition collective adressée au président Joseph Kabila pour dire « non à toute initiative visant à désaffecter ou déclasser les parcs nationaux des Virunga et Salonga ou une de leurs parties pour exploiter le pétrole au préjudice de l’humanité et des communautés locales en République démocratique du Congo ».

Un arrêté du ministre des Hydrocarbures consacre l’exploitation du pétrole dans les  blocs IV et V du Parc des Virunga et les blocs I et II du Parc de la Salonga, classés comme patrimoine mondial de l’UNESCO.

« Vous avez, vous-même, pris l’engagement d’œuvrer pour la sauvegarde de l’environnement, la promotion et protection des droits des paysans, le développement durable; il vous plaira donc, de faire revenir le gouvernement dans la droite ligne en faveur d’un choix du modèle de développement durable respectueux des engagements, des lois de la république et les conventions internationales , de la volonté et participation des citoyens et l’amener à exercer la souveraineté pour le peuple et non contre le peuple », peut-on lire dans la pétition.

Ces communautés riveraines du parc, représentées au sein du consortium « Alliance pour les Moyens d’existence verts » affirment avoir récolté 23062 signatures au stade actuel.

La firme britannique SOCO qui projetait l’exploitation pétrolière dans le bloc V du Parc des Virunga avait abandonné le projet en 2014 suite notamment à une mobilisation de la société civile.

« Depuis toujours, nous vivons dans la forêt sans l’abuser, tout en pensant à la génération présente et future. C’est pourquoi, nous sommes venus plaider pour que nos autorités politico-administratives puissent nous aider pour que l’exploitation du pétrole dans les parcs des Virunga et de Salonga ne puisse pas aboutir. Nos grands parents vivent dans ces deux parcs, leur maternité, entreprise, école, médecine naturelle s’y trouvent. Soutenons donc ce plaidoyer contre l’exploitation pétrolière pour que notre vie ne soit pas abusée », a expliqué Mokili, pygmée vivant à Beni.

Mai dernier, 33 ONG congolaises de défense des droits de l’homme et de l’environnement avaient demandé au gouvernement de renoncer au projet d’exploitation du pétrole dans les Parcs Nationaux des Virunga et de Salonga.

Dans le parc des Virunga, la zone ciblée par les activités d’exploitation pétrolière couvre la totalité du lac Édouard dont dépendent plus de 90 mille ménages des pêcheurs et 6 millions de populations habitant à l’intérieur de la province, selon la société civile.

Patrick Maki

Laisser un commentaire