Tapez pour rechercher

Actualités

RDC : Un programme pour tracer électroniquement le cobalt

Partager

Un nouveau projet (pilote) de traçage électronique du cobalt va être expérimenté cette semaine en RDC. Dénommé « Cobalt éthique », ce programme aura pour objectif notamment de limiter les abus dont le travail des enfants dans les mines, annonce nos confrères de Financial Times.

Cobalt éthique sera supervisé par le cabinet britannique d’audit RCS Global. Il sera testé dans cinq mines. Il permettra de taguer électroniquement tous les minerais extraits. Ainsi le parcours de ces minerais sera suivi de l’extraction à la transformation en produit fini.

Plus de 60% du cobalt provient de la RDC où il est exploité essentiellement par Glencore, China Molybdenum Co et d’autres opérateurs de moindre envergure.

Les prix du cobalt ont plus que doublé au cours de la dernière année pour atteindre leur plus haut niveau depuis 2008 en raison de la demande croissante des constructeurs des voitures électriques.

Selon plusieurs experts, la demande de cobalt va doubler dans les dix prochaines années du fait de son utilisation dans les batteries des voitures électriques.

En novembre 2017, Microsoft et 25 autres entreprises ont été pointés du doigt par Amnesty International qui les accusait de n’avoir pas rendu publiques les informations sur leurs fournisseurs en cobalt.

«Nos premières enquêtes ont montré que le cobalt extrait des mines par des enfants et des adultes dans des conditions épouvantables en RDC est utilisé dans les chaînes d’approvisionnement de certaines des entreprises les plus connues au niveau mondial. Quand nous avons pris contact avec ces entreprises, nous avons constaté que beaucoup ne demandaient même pas d’où provenait le cobalt », avait déclaré Seema Joshi, spécialiste de la responsabilité des entreprises en matière de droits humains à Amnesty International.

 

Mots clés

Vous pourriez aussi aimer

1 Comments

  1. Augustin BEDIDJO 28 mars 2018

    Je salue les efforts faits jusque là pour la lutte de contre bande de l’exploitation et exportation de cobalt de la RDCongo. Mais je souhaiterais une surveillance plus forte dans la chaîne d’approvisionnement de ce minerai jusqu’au consommateur final.

    Répondre

Laisser un commentaire