Tapez pour rechercher

Actualités

RDC : Le Japon offre 21 millions de USD pour l’aménagement de l’INRB

Partager

L’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA) appuie les travaux d’aménagement de l’Institut National de Recherche Biomédicale (INRB) à Kinshasa. Ce projet de don non remboursable est évalué deux milliards trois cent vingt-cinq millions de yens japonais, soit près de 21 millions de dollars. Il consiste en la construction, l’approvisionnement et l’installation de l’équipement des laboratoires de niveau de biosécurité supérieur, d’un centre d’essai clinique et d’un centre de formation au sein de l’INRB.

C’est ce 5 juillet 2018 qu’a été procédé au lancement officiel des travaux. C’était en présence de Dr. Oly Ilunga Kalenga, Ministre de la Santé, Thomas Luhaka Losendjola, Ministre des Infrastructures, Travaux Publics et Reconstruction, Hiroshi Karube, l’Ambassadeur du Japon en RDC, et Kazunao Shibata, Représentant Résident de la JICA. Ce, près d’un an après la signature de l’accord de don entre la JICA et le Gouvernement de la République Démocratique du Congo, à la suite de l’échange des notes signées en date du 26 mai 2017, en rapport avec la coopération bilatérale liant le Japon et la RDC.

« La présente mise en œuvre de ce projet de la coopération japonaise va renforcer la capacité de  l’INRB et du pays tout entier, tant pour le diagnostic des agents pathogènes des maladies infectieuses et parasitaires tropicales, que pour la recherche fondamentale. Il va aussi promouvoir la formation des personnels médicaux et des chercheurs dans la surveillance et la gestion des maladies. A travers la dotation de nouvelles infrastructures et la fourniture des équipements, le nouvel INRB constituera davantage un maillon fondamental et précieux pour la lutte contre la maladie en RDC, avec un rayonnement en Afrique du Centre-Ouest ; et, sera un pilier important dans le programme Santé de la JICA, en synergie et harmonie avec les projets actuels et futurs », dit un communiqué de JICA.

L’Agence Japonaise de Coopération Internationale avait également appuyé la riposte à l’épidémie de la Fièvre Jaune en 2016, la riposte à l’épidémie de la Maladie à Virus Ebola à Djera en 2014, à Likati en 2017 et présentement à l’Equateur. Elle avait également assuré la dotation des caméras thermographiques pour la surveillance aux points d’entrée stratégiques en 2015, l’évaluation de la surveillance de la santé humaine et de la santé animale dans le cadre de « une santé » entre 2016 et 2017 ; l’octroi des bourses dans le cadre de la lutte contre la maladie, prioritairement  destinées à l’INRB, pour les études au Japon pour la période 2017 à 2020.

« Dans le même élan, la JICA projette d’accompagner techniquement et financièrement la lutte contre la maladie dans le volet surveillance des maladies, dans de prochains projets de coopération technique déjà acceptés par le Gouvernement Japonais. Il s’agit notamment, du Projet de renforcement du système de surveillance des maladies transmissibles ; et du Projet de surveillance épidémiologique des zoonoses en Afrique impliquant l’INRB, le LABOVET, l’Université d’Hokkaido et d’autres laboratoires d’Afrique », ajoute le communiqué.

Laisser un commentaire